Aqmi a une vidéo de 4 otages français

  • A
  • A
Aqmi a une vidéo de 4 otages français
Les quatre Français enlevés il y a trois ans à Arlit, au Niger, seraient en bonne santé, selon une agence mauritanienne.@ DR
Partagez sur :

Les quatre Français enlevés il y a trois ans à Arlit, au Niger, seraient en bonne santé, selon une agence mauritanienne.

Ils seraient en bonne santé. L'agence d'information mauritanienne ANI a affirmé lundi avoir reçu une vidéo de sept Occidentaux, dont quatre Français, otages d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), ces derniers seraient "visiblement en bonne santé" et appellent leurs pays à "négocier leur libération".

Une demande de négociation. Dans cet enregistrement vidéo, "les Français Pierre Legrand, Thierry Dol, Marc Féret et Daniel Larribe, le Néerlandais Sjaak Rijke, le Suédois Johan Gustafsson et Stephan Malcolm, à la double nationalité britannique et sud-africaine, visiblement en bonne santé (...) exhortent (...) leurs gouvernements respectifs à négocier leur libération", rapporte ANI. Les autorités françaises n'ont pas confirmé dans l'immédiat l'authenticité de ce document, précisant qu'elles procédaient aux "vérifications nécessaires".

>> A lire également :  "je ne cesse de croire à son retour".

Une vidéo datée du mois de juin. L'agence, qui a régulièrement rapporté des communiqués d'Aqmi sans jamais être démentie, indique que "les otages français précisent" dans cette vidéo s'exprimer "le 27 juin 2013".

Un enregistrement jugé "crédible". "En première analyse, cette video nous apparaît crédible et constituer une nouvelle preuve de vie des quatre otages français enlevés à Arlit le 16 septembre 2010", a déclaré lundi le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères Philippe Lalliot, précisant que la vidéo était en cours d'authentification.

La date anniversaire. Cette vidéo survient au lendemain d'une marche organisée par des proches des otages. Treize personnes ont marché symboliquement dans la nuit de dimanche à lundi à Paris et en proche banlieue pour marquer le troisième anniversaire de l'enlèvement des quatre Français capturés à Arlit le 16 septembre 2010. "Trois ans d'une vie brûlée. C'est quelque chose d'inimaginable, d'inacceptable", avait commenté Françoise Larribe, qui fut otage avec son mari avant d'être libérée au bout de 160 jours de détention.

Dimanche soir sur TF1, le président français François Hollande a déclaré avoir des "preuves de vie" des otages français enlevés le 16 septembre à Arlit, au Niger.