Après Flint, un deuxième scandale de contamination au plomb secoue les Etats-Unis

  • A
  • A
Après Flint, un deuxième scandale de contamination au plomb secoue les Etats-Unis
Image d'illustration.@ JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

A Sebring, dans l'Ohio, les écoles ont été fermées et les habitants sont invités à ne plus consommer l'eau de leur robinet. 

Une affaire de contamination au plomb secouait lundi une deuxième ville du Midwest américain, région déjà à cran depuis les révélations sur la pollution des eaux potables de Flint qui ont ulcéré jusqu'au président Barack Obama.

Ecoles fermées. De récents tests ont fait état d'un taux anormalement élevé de plomb dans "plusieurs" résidences (sur 28 testées) et une école de Sebring, une municipalité de 4.400 habitants, a indiqué l'Agence de protection de l'environnement de l'Ohio. Les établissements scolaires ont été fermés tandis que les habitants sont priés de ne pas consommer l'eau du robinet.

Puisée dans la rivière voisine. Ce scandale rappelle celui qui secoue actuellement la ville de Flint, dans le Michigan, et relève d'une fable sur l'austérité. En avril 2014, dans une volonté d'assainir ses finances, cette ville avait cessé de recevoir son eau de Detroit, pour la puiser dans la rivière locale, à la qualité pourtant réputée douteuse. Très vite les habitants se sont plaints du liquide sortant de leurs robinets. Puis, pour filtrer une bactérie dangereuse, les autorités ont augmenté le niveau de certains produits chimiques causant notamment des problèmes cutanés ou de chutes de cheveux. 

Obama offusqué. A ce stade l'eau de Flint était tellement corrosive qu'elle avait rongé des conduites en plomb du réseau de distribution, exposant des citoyens au saturnisme, et corrodé les pièces des voitures de l'usine du constructeur General Motors. Une situation qui a non seulement ulcéré le réalisateur Michael Moore, le résident sans doute le plus connu de Flint, mais aussi le président Obama. Ce dernier a reconnu la semaine dernière qu'il serait "hors de lui" s'il habitait cette ville du Michigan.