Apple vu de l’intérieur

  • A
  • A
Apple vu de l’intérieur
Un livre à paraître mercredi, intitulé "Apple inside", dévoile les coulisses de la célèbre firme de Cupertino.@ Reuters
Partagez sur :

Un livre dévoile les coulisses pas toujours roses de l’entreprise fondée par Steve Jobs à Cupertino.

C'est le fruit d'une enquête qui a duré plusieurs mois. Avec le livre Apple Inside, publié chez Dunod et attendu mercredi dans les librairies françaises, le journaliste Adam Lashinsky offre une plongée dans les coulisses de l'une des entreprises les plus secrètes du monde. Pour dévoiler l’envers de la "Pomme", il  a interviewé d'anciens employés et des personnes toujours en poste.

Spécialisé dans les nouvelles technologies, en charge des affaires de Wall Street et de la Silicon Valley au magazine Fortune, Adam Lashinsky analyse dans son ouvrage documenté et truffé d'anecdotes quelques-uns des secrets les mieux gardés de la firme à la pomme en matière d'innovation, de design, de marketing, de communication, de management, de lobbying.

Une culture du secret

Chez Apple, "tout est secret". Adam Lashinsky révèle ainsi notamment que "de nombreux salariés sont engagés pour des postes factices, des fonctions qui ne leur sont jamais clairement explicitées avant leur arrivée". De même, dans son organisation interne, l’entreprise fonctionne "en isolant les salariés les uns des autres".

L’auteur assure aussi que "les bâtiments d'Apple sont totalement hermétiques" avec des bureaux ressemblant à des "chambres fortes" sans fenêtres d’où aucune information n’entre ni ne sort "sans raison valable". De même, le bâtiment est ultra-sécurisé avec des zones interdites d’accès à la quasi-totalité des salariés.

"Un endroit où il est particulièrement agréable de travailler"

Derrière ces murs, pas ou peu de mobilité dans les postes. Les services sont cloisonnés et ne communiquent que par l'intermédiaire de quelques responsables. Une personne et une seule prend la responsabilité finale d'un projet, quel que soit sa taille. Un seul objectif est présent dans l'esprit de tous les employés, qui subissent une pression incroyable: la nécessité de réaliser le produit parfait.

Au final, il ressort de cette plongée dans les entrailles d’Apple un sentiment mitigé en décalage avec l’image "branchée" de la marque.  Ainsi, Adam Lashinsky révèle que la culture de l’entreprise "n’est pas spécialement joyeuse". Et l’auteur d’enfoncer le clou : "Apple n'est même pas un endroit où il est particulièrement agréable de travailler".

Inside Apple