Attaque au couteau à Hambourg : un mort et six blessés

  • A
  • A
Attaque au couteau à Hambourg : un mort et six blessés
Le quartier où a eu lieu l'attaque a été bouclé. @ MARKUS SCHOLZ / DPA / AFP
Partagez sur :

La police a arrêté un suspect, né aux Emirats arabes unis, et dit ne pas connaître ses motivations pour l'instant. 

Un homme a perpétré vendredi une attaque au couteau dans un supermarché de Hambourg, tuant une personne et en blessant six autres avant d'être arrêté. L'auteur de l'agression est un homme de 26 ans né aux Emirats arabes unis, a indiqué la police locale, précisant être encore en train de déterminer sa nationalité actuelle. Les autorités locales ne disposent cependant pas d'informations sur les motivations du suspect. 

Un Allemand de 50 ans tué. Le bilan s'établit au final à un mort, un Allemand de 50 ans poignardé dans un supermarché, et six blessés, pour certains grièvement.

Cinq personnes ont été blessées par des coups de couteau, une femme de 50 ans et quatre hommes âgés respectivement de 19, 47, 56 et 57 ans, a précisé la police. Par ailleurs un homme de 35 ans a été blessé en tentant avec d'autres de maîtriser l'agresseur après une course poursuite dans la rue.

L'agresseur originaire des Emirats arabes unis. Le maire de Hambourg a qualifié vendredi soir l'attaque au couteau d'"attentat", commis par un demandeur d'asile ayant agi par "haine" de l'Allemagne. Il confirmait ainsi que l'agresseur, un homme de 26 ans originaire des Emirats arabes unis, est un demandeur d'asile, comme l'affirmaient plusieurs médias allemands.

Le maire social-démocrate de la cité portuaire a précisé que l'assaillant avait été en réalité débouté de sa demande et était en instance d'expulsion.

L'auteur aurait crié "Allah Akbar". Deux témoins de la scène ont affirmé à des médias que l'agresseur avait crié "Allah Akbar!" ("Dieu est le plus grand"). L'assaillant, après avoir tué une personne dans le supermarché, a été pourchassé puis maîtrisé par des passants en colère. 

Cette scène surréaliste, filmée par un amateur, s'est aussitôt retrouvée sur le site internet du magazine Der Spiegel.

Un contexte tendu en Allemagne. C'est la police judiciaire allemande qui a été chargée dans l'immédiat de l'enquête. Lorsque les autorités ont de forts soupçons qu'il s'agit d'un attentat, l'enquête passe en principe sous l'autorité du parquet fédéral anti-terroriste. 

Même si les motivations de l'attaquant ne sont pas encore établies, cette attaque intervient dans un contexte tendu en Allemagne, où les autorités sont sur le qui-vive en raison de la menace islamiste, particulièrement depuis un attentat au camion-bélier revendiqué par le groupe Etat islamique (EI) qui avait fait 12 morts en décembre 2016 à Berlin.