Algérie : deux hommes arrêtés pour "blasphème" sur Facebook

  • A
  • A
Algérie : deux hommes arrêtés pour "blasphème" sur Facebook
@ AFP
Partagez sur :

En Algérie, l'arrestation de deux hommes pour "blasphème" provoque des remous sur les réseaux sociaux, rapporte Rue89.

Deux Algériens ont été arrêtés le 9 juin pour "actes blasphématoires et prosélytisme anti-musulman sur Internet". Leur cas, inédit, a provoqué des remous sur les réseaux sociaux, rapporte le site Rue89.

Ce que leur reproche la gendarmerie. Dans un communiqué publié le 14 juin, le gendarmerie présente les deux amis comme les membres d'un "dangereux réseau criminel international" qui "diffuse des publications, des vidéos publicitaires, des articles et des caricatures blasphématoires contre Allah et offensants à l'égard des envoyés de Dieu et l'islam en général sur un site électronique". Selon le pure-player, une connaissance de l'un des deux hommes raconte que l'accusé contribuait à deux interfaces Facebook : un groupe privé "Athées algériens" et une page publique arabophone intitulée "Le Coran en dialecte algérien". 

Quelle condamnation ? Les réseaux sociaux se sont rapidement emparés de l'affaire, en appelant à la mobilisation. L'avocate de l'un des deux hommes précise néanmoins dans un entretien au quotidien El Watan Weekend : "Contrairement à ce que raconte la presse, l'affaire n'a rien d'international. Elle est purement locale. Mon client n'est pas un athée convaincu". Selon elle, son client ne sera pas poursuivi pour appartenance à un réseau international mais pour offense au Prophète et atteinte aux préceptes de l'islam selon l'article 144 bis 2 du code pénal". Ce dernier requiert une peine de trois à cinq ans d'emprisonnement et une amende de 50.000 à 100.000 dinars.