Algérie : comment l'Elysée gère la crise

  • A
  • A
Algérie : comment l'Elysée gère la crise
@ MAXPPP
Partagez sur :

Les autorités françaises tentent d'établir un contact avec quatre Français possiblement retenus.

La crise malienne a pris mercredi une nouvelle dimension après la prise d'otages sur un site gazier en Algérie, organisée, selon ses auteurs, en représailles à l'intervention des soldats français contre les bastions islamistes au Mali. A l'Elysée, la tension est clairement montée d'un cran. François Hollande a passé la nuit au Palais, se tenant informé en temps réel de la situation.

• Des otages français ? Le président français François Hollande a confirmé jeudi la présence de ressortissants français sur le site gazier en Algérie où des islamistes retiennent des otages. Devant une "situation confuse" qui évolue "d'heure en heure", le chef de l'Etat n'a pas voulu donner de précisions mais a indiqué avoir "à l'esprit la vie de nos ressortissants". "Il y en avait, il y en a sur ce site", a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse avec le Premier ministre portugais.

>>> A lire aussi : Algérie : un assaut des forces spéciales ?

• Etablir un contact au plus vite. Depuis mercredi, l'Elysée est en contact permanent avec l'Etat algérien. L'idée est d'établir un contact avec chacune des personnes susceptibles d'être retenues, pour savoir si elles le sont effectivement, ou si elles ont réussi à échapper à la prise d'otages.

• Le Quai d'Orsay centralise. Les services de renseignements français et algériens collaborent. Les échanges d'informations avec les autres pays occidentaux concernés par cette prise d'otages, les Etats -Unis, la Grande-Bretagne ou la Norvège sont centralisées par le Quai d'Orsay, qui tient informé en temps réel François Hollande.