Alep : la Russie mettra son veto à une résolution de l'ONU

  • A
  • A
Alep : la Russie mettra son veto à une résolution de l'ONU
Depuis jeudi, civils et combattants ont commencé à être évacués d'Alep.@ AFP
Partagez sur :

L'ambassadeur de Russie à l'ONU, a annoncé dimanche qu'il opposera son veto au projet de résolution humanitaire préparé par la France sur les évacuations à Alep.

L'ambassadeur de Russie à l'ONU, Vitali Tchourkine, a annoncé dimanche que Moscou compte opposer son veto au projet de résolution "humanitaire" préparé par la France sur Alep. "Nous ne pouvons laisser voter ce texte car c'est un désastre", a déclaré Vitali Tchourkine, l'ambassadeur russe. La Russie a déjà mis son veto à six résolutions sur la Syrie depuis le début du conflit.

"Une surveillance neutre". La résolution française propose que le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon fasse déployer rapidement à Alep le personnel humanitaire de l'ONU déjà présent en Syrie "pour une surveillance adéquate neutre et une observation directe" de "l'évacuation des parties assiégées d'Alep". Il resterait environ 40.000 civils et entre 1.500 et 5.000 combattants avec leurs familles dans le quartier d'Alep-Est, selon l'émissaire de l'ONU pour la Syrie Staffan de Mistura.

Un projet russe. Par ailleurs, la Russie a soumis sa propre résolution sur la situation à Alep, au début d'une réunion à huis clos des 15 pays membres, ont indiqué des diplomates, comme l'avait annoncé auparavant l'ambassadeur russe. Le texte ne mentionne pas la présence d'observateurs.

310.000 morts. Après des années de bombardements et un siège de plus de quatre mois, l'offensive lancée mi-novembre a permis à l'armée syrienne et à des milices alliées de reprendre plus de 90% des quartiers que les rebelles contrôlaient depuis 2012 à Alep, la deuxième ville du pays. Le conflit en Syrie, impliquant acteurs syriens régionaux et internationaux, a fait plus de 310.000 morts depuis près de six ans.