Alep : Hollande "n'imagine même pas" que Moscou mette son veto à une résolution humanitaire

  • A
  • A
Alep : Hollande "n'imagine même pas" que Moscou mette son veto à une résolution humanitaire
Interrogé sur d'éventuelles sanctions contre la Russie à propos de la Syrie, François Hollande a répondu : "Nous n'en sommes pas là". @ JOHN THYS / AFP
Partagez sur :

Lors d'un sommet européen à Bruxelles jeudi, le chef de l'État s'est exprimé sur la position de la Russie dans le dossier syrien. 

Le président français François Hollande a affirmé jeudi soir à Bruxelles qu'il "n'imagin(ait) même pas" que la Russie puisse s'opposer à la "résolution humanitaire" que la France entend désormais faire adopter par le Conseil de sécurité des Nations unies.

Des sanctions ? "Nous n'en sommes pas là". Des sanctions de l'Union européenne font "partie des options qui pourraient être ouvertes" mais "nous n'en sommes pas là", a poursuivi François Hollande, précisant que "le Conseil européen pourrait être amené à se prononcer dans les prochaines semaines" en cas de nouvelles "violations des droits humanitaires les plus élémentaires".