Afghanistan : quand la CIA finançait le gouvernement Karzaï

  • A
  • A
Afghanistan : quand la CIA finançait le gouvernement Karzaï
Hamid Karzaï a admis que ses services avaient reçu de l'argent de la CIA.@ REUTERS
Partagez sur :

Le président Hamid Karzaï a reconnu que la CIA avait versé des millions de dollars à ses services.

La révélation. L’argent était placé dans des valises, des sacs à dos et parfois dans de vulgaires sacs en plastique. Pendant plus d’une décennie, la CIA a secrètement versé des millions de dollars en liquide au président afghan Hamid Karzaï, révèle le New York Times lundi. Des allégations confirmées par Hamid Karzaï en personne. Le président afghan a toutefois assuré que "les montants n’étaient pas très importants".

De "l’argent fantôme". A en croire le New York Times, ce sont des "dizaines de millions de dollars" qui ont été remis en liquide "environ tous les mois" dans le plus grand secret par les services secrets américains à la présidence afghane. "On appelait ça de l’’argent fantôme’", confie au quotidien américain Khalil Roman, chef adjoint du cabinet de Karzaï de 2002 à 2005. L’argent "arrivait en secret et il repartait en secret", assure-t-il. L’Iran aussi versait de l’argent à Hamid Karzaï, mais Téhéran aurait stoppé ses versements. La CIA, elle, n’aurait pas arrêté affirme le quotidien.

La confirmation de Karzaï. Le président afghan a lui-même admis que la CIA avait versé de l’argent à ses services, et plus précisément au Conseil national de sécurité, un organisme dépendant de la présidence. Karzaï assure de son côté dans une déclaration rendue publique que "les montants n’étaient pas très importants" et que l’argent était utilisé pour "différentes raisons : effectuer des opérations, aider les blessés et les malades, louer des maisons, entre autres".

Une méthode contre-productive ? Reste que selon le New York Times, aucun contrôle n’était effectué par les services américains. Loin de permettre à la CIA d’assoir son influence sur le pouvoir afghan, cet argent aurait en réalité alimenté la corruption dans le pays. Une partie des dollars seraient même tombée entre les mains de chefs de guerre, voire de talibans. De quoi miner sérieusement la stratégie américaine en Afghanistan.