Affaire DSK : "L’essentiel de 18h"

  • A
  • A
Affaire DSK : "L’essentiel de 18h"
@ REUTERS
Partagez sur :

Vous êtes perdu ? Europe1.fr vous résume les dernières infos sur l’affaire DSK.

LES FAITS

Aubry soutient Lagarde au FMI. La question de la succession de Dominique Strauss-Kahn à la tête du FMI, mais en France, une fois n’est pas coutume, la question fait consensus. Martine Aubry a en effet apporté son soutien à la candidature de Christine Lagarde. "Ce serait bien que ce soit la France qui ait ce poste et je crois que madame Lagarde, au-delà des divergences que l'on peut avoir (...), est une femme respectable", a déclaré la première secrétaire du PS sur France 2 au sujet de la ministre de l’Economie.

LES REACTIONS

"Une humiliation planétaire". "La seule chose que je constate, c'est que pendant cinq jours, la part belle a été faite à l'accusation et à aucun moment à la défense (...) La manifestation de la vérité ne nécessitait pas une humiliation planétaire", estime Jean-Christophe Cambadélis, proche de DSK, dans un entretien au Parisien. "L'accusation et la défense vont être maintenant à égalité, ce qui va permettre de connaître enfin les faits (...) Il y a dans cette affaire une victime: une femme, et c'est intolérable, ou un homme, et ça l'est tout autant", ajoute-t-il.

Aubry fait un pas vers 2012. DSK écarté, Martine Aubry pourrait se lancer dans la course à la présidentielle de 2012. "Mon envie, c'est que la gauche gagne, et mon envie c'est d'être utile à mon pays", a déclaré sur France 2 la maire de Lille.

Delanoë "prêt à prendre ses responsabilités". Le maire de Paris pourrait bien également être candidat à la candidature PS pour 2012. "Si j'étais en situation, je n'hésiterais pas à prendre mes responsabilités", a-t-il déclaré sur Canal+. "Les dernières années ne m'ont pas mis particulièrement en situation. D'autres ont le sentiment d'être plus en situation et sans doute le sont-ils".

>> Retrouvez toutes les dernières informations sur l'affaire DSK en cliquant ici.