Accord sur le règlement financier du Brexit : "rumeurs", selon Barnier

  • A
  • A
 Accord sur le règlement financier du Brexit : "rumeurs", selon Barnier
Michel Barnier a assuré que le travail sur "les engagements financiers" se poursuivaient @ JOHN MACDOUGALL / AFP
Partagez sur :

Le négociateur en chef pour la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne dément mercredi les "rumeurs" selon lesquelles un accord financier aurait été trouvé entre les deux parties.  

Le négociateur en chef de l'Union européenne pour le Brexit, Michel Barnier, a qualifié mercredi de "rumeurs" les informations de plusieurs médias britanniques faisant état d'un accord sur le règlement financier du Brexit.

"Nous continuons notre travail". "Il y a un (...) sujet sur lequel nous continuons notre travail, quelles que soient les déclarations ou les rumeurs dans la presse aujourd'hui, c'est celui des engagements financiers", a déclaré Michel Barnier lors d'une conférence à Berlin. "On ne va pas payer à 27 ce qui a été décidé à 28, c'est aussi simple que ça, donc nous voulons solder les comptes", a-t-il ajouté.

Un accord sur le mode de calcul ? Plusieurs médias britanniques, dont la BBC, font état mercredi d'un accord trouvé entre les deux parties sur un mode de calcul sur le solde à payer par la Grande-Bretagne. Deux sources ont notamment indiqué au journal britannique The Telegraph que Londres et l'UE étaient tombées d'accord en fin de semaine dernière sur une méthode permettant d'arriver au final à un chiffre compris entre 45 et 55 milliards d'euros pour régler cette question, l'un des principaux points d'achoppement des négociations sur la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne.

Aucune confirmation officielle. Sollicités par l'AFP mardi soir, la Commission européenne et le ministère britannique du Brexit (DExEU) ont refusé de confirmer un tel accord. "Des discussions intensives entre le Royaume-Uni et la Commission européenne se poursuivent cette semaine à Bruxelles" où "nous tentons de trouver un accord", a expliqué le DExEU, dans un bref message envoyé par email.

Un accord capital. Un tel accord représenterait un progrès très important dans les négociations entre le Royaume-Uni et l'Union européenne entamées en juin : les 27 autres pays de l'UE ont fait du règlement financier une condition préalable à l'ouverture des discussions sur la future relation entre l'UE et Londres.