A la recherche des cadavres de l’Everest

  • A
  • A
A la recherche des cadavres de l’Everest
@ REUTERS
Partagez sur :

Une expédition d’une vingtaine de sherpas doit partir samedi. Elle ramassera aussi des déchets.

Ils ne vont pas accomplir un exploit sportif mais une "mission audacieuse et héroïque". L'alpiniste Namgyal et une vingtaine d’autres sherpas népalais se lancent samedi matin à la conquête de l’Everest. Une expédition à part puisqu’ils vont tenter de redescendre des cadavres d’alpinistes.

Sir Edmund Hillary et le sherpa Tensing Norgay ont été les premiers à gravir l’Everest en 1953. Depuis, ce sont plus de 14.000 alpinistes qui ont à leur tour tenté l’ascension du "Toit du monde", à 8.850 mètres. Certains ne sont jamais redescendus. Cinq d'entre eux, qui n'ont pas été identifiés, vont poursuivre être redescendus grâce à cette expédition.

Comme des "momies recroquevillées"

Mais quelque 200 cadavres au total hanteraient les pentes de l’Everest. Ils ne se sont pas décomposés en raison du froid, jusqu’à -60 degrés, qui règne sur l’Everest. Les alpinistes qui se lancent dans l’ascension savent qu’ils vont croiser le regard de ces "momies recroquevillées", raconte le Français Jean-Marc Porte, interviewé par Le Parisien.

Lors de leur expédition baptisée "Everest Extreme 2010", les alpinistes népalais comptent aussi ramasser deux à trois tonnes de déchets. A raison de 15 kilos par sherpas et par aller-retour.

Une expédition dans la "zone de la mort"

Avec la fonte des glaces qui s’accélère, certains déchets qui avaient été engloutis réapparaissent. "L'Everest perd sa beauté. Le sommet est maintenant jonché de bouteilles d'oxygène, de vieux drapeaux de prière, de cordes et de vieilles tentes", racontait Namgyal, au début de l’année sur le site Maxisciences.

Dans le passé, des expéditions de nettoyage similaires ont déjà été organisées dans l’Himalaya. Mais aucune n’a tenté d’atteindre la "zone de la mort", située au-delà de 8.000 mètres d’altitude. Là où l’air est trop rare pour l’être humain. Namgyal et ses sherpas devraient être de retour le 21 mai.