A Fukushima, la menace nucléaire persiste

  • A
  • A
A Fukushima, la menace nucléaire persiste
@ REUTERS
Partagez sur :

Les dégâts dans les réacteurs sont plus importants que prévus mais Tepco se veut toujours rassurant.

Plus de deux mois après le séisme et le tsunami qui ont meurtri la côte Est du Japon, les équipes de la compagnie d'électricité Tepco continuent de travailler pour sécuriser la centrale nucléaire de Fukushima.

Le directeur général adjoint de la compagnie, Sakae Muto a tenu mardi une conférence de presse pour indiquer les dernières avancées des liquidateurs. Alors même que la situation est toujours aussi instable, Tepco s’est montré, comme à son habitude, rassurant et déterminé.

Des dégâts plus importants que prévus

Pourtant, les dernières informations en provenance de Fukushima laissent deviner des dégâts plus graves que prévus. Tepco s'est en effet rendu compte récemment, grâce à de nouvelles mesures, que le combustible nucléaire des réacteurs 1, 2 et 3 avait vraisemblablement fondu, les systèmes de refroidissement ayant été détruits par la catastrophe du 11 mars.

Conséquence, le combustible du réacteur 1 serait tombé au fond de la cuve sous pression et menace de percer le réacteur, ce qui retarderait et compliquerait encore plus la tâche des liquidateurs. Quand à la situation dans les réacteurs 2 et 3, elle demeure inconnue à ce jour.

Reprendre le contrôle d’ici à juillet

Tokyo Electric Power continue pourtant de tabler sur la réduction des fuites radioactives d'ici à juillet et sur une stabilisation de la température des réacteurs, d'ici à janvier prochain. "En dépit de la fusion du combustible, nos objectifs ne changent pas", a assuré le directeur général adjoint de Tepco, Sakae Muto, lors d'une conférence de presse.

"Concernant le calendrier de réalisation de ces objectifs, il comprend plusieurs éléments d'incertitude et de risques, mais il n'y a aucun changement dans les buts annoncés précédemment", a renchéri l'entreprise dans un communiqué.

Mais la saison des typhons arrive

Tepco maintient donc son calendrier. Ses objectifs sont multiples : maintenir durablement la température des réacteurs et des piscines de désactivation à basse température; contrôler les rejets radioactifs; et faire en sorte que les personnes évacuées des environs de la centrale puissent regagner leur domicile.

Face à des dégâts plus importants que prévus, de tels objectifs semblent difficiles à atteindre dans les temps. D’autant que la saison des typhons va bientôt commencer et compliquer encore un peu plus le travail des liquidateurs.