A Davos, les patrons curieux d'entendre Theresa May

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

La Première ministre britannique est attendue à Davos jeudi. Elle devrait utiliser le forum comme une tribune pour rassurer les milieux économiques après avoir annoncé un Brexit dur.

REPORTAGE

Les patrons réunis à Davos, en Suisse, jusqu'à vendredi pour le forum économique mondial attendent Theresa May de pied ferme ce jeudi, curieux de l'entendre sur son "hard Brexit", après son discours de mardi.

"Ouvert au business". Dans les couloirs, on ne peut échapper aux gros titres sur la Première ministre britannique. Courant de réunion en réunion, les patrons n'ont en général pas eu le temps de voir le discours où elle présentait ses intentions, mais ils ont fait une cession de rattrapage et certains attendent des clarifications car ils le disent beaucoup ici, l'incertitude n'est pas bonne pour le business. Un cadre dirigeant sud-africain qui travaille à Londres pense que Theresa May va profiter de la tribune du forum pour rassurer les milieux économiques : "Elle va utiliser Davos pour dire que le Royaume-Uni reste ouvert au business, que le Brexit ne change rien à ça."

"Derrière des portes fermées". Mais l'option choisie, un Brexit dur a du mal à passer, comme pour ce professeur irlandais qui enseigne dans une université dans la capitale anglaise. Quand on lui demande s'il envisage de quitter Londres, il répond par l’affirmative. "J'avais prévu de déménager aux Etats-Unis mais Trump n'est pas vraiment mieux. On ne sait jamais, on ira peut-être chercher des opportunités d'emploi en France !" Theresa May devra donc convaincre. Mais pour ce patron d'une entreprise danoise du secteur de l'énergie, l'essentiel se passera ailleurs : "Les vraies discussions se dérouleront derrière des portes fermées. Les négociations, ce sera après le discours." Théresa May va devoir négocier un nouveau partenariat avec l'Union européenne : le plus dur commence.