A Cleveland, dans la maison de l'horreur

  • A
  • A
A Cleveland, dans la maison de l'horreur
Le FBI entre au 2207 Seymour Avenue, à Cleveland, Ohio.@ REUTERS
Partagez sur :

Quatre jours après la libération des trois disparues, on en sait plus sur leurs conditions de vie.

2207 Seymour Avenue ou l'adresse de l'enfer. C'est dans le secret d'une maison discrète d'un quartier populaire de Cleveland qu'Amanda Berry, Gina DeJesus et Michelle Knight ont vécu l'horreur. Leur bourreau présumé, Ariel Castro, un chauffeur de bus au chômage, déjà inculpé pour séquestration et de viol, comparaissait jeudi devant un tribunal de la ville. Sa caution a été fixée à huit millions de dollars : un montant garantissant son maintien en détention jusqu'à son procès. Ses frères ont quant à eux été mis hors de cause. Du côté de l'enquête, on en sait désormais plus sur les conditions de vies des trois jeunes femmes. Dix ans de violences physiques et psychologiques. Récit de l'horreur. 

Enchaînées dans des pièces sécurisées. Amanda Berry, Gina DeJesus et Michelle Knight ont vécu enchaînées au sol pendant dix ans. Selon un rapport de police dont fait état le Cleveland Plain Dealer, le journal local, les trois captives ont vécu leurs premières années séparées et enchaînées dans le sous-sol de la maison d'Ariel Castro. Puis, au fil des ans, le ravisseur a pris confiance. Les jeunes femmes ont alors été autorisées à vivre à l'étage. Elles vivaient alors séparément , derrière des portes agrémentées de verrous multiples et disposant parfois d'une ouverture pour y faire passer de la nourriture.

fbi ohio bandeau MAXPPP

Accouchement dans une piscine gonflable. Derrière ces portes, les trois jeunes femmes ont été violées, battues et parfois affamées par Ariel Castro. Selon le rapport de police, l'une Michelle Knight a fait au moins cinq fausses couches, provoquées par leur ravisseur. Ariel Castro l'aurait ainsi privée de nourriture et frappée au ventre. Amanda Berry  a pour sa part accouché, le jour de Noël 2006. Sa fille, aujourd'hui âgée de six ans, est née dans une piscine gonflable. Selon le  Cleveland Plain Dealer, Castro aurait contraint Michelle Knight à "jouer" la sage-femme. En la menaçant de mort dans le cas où l'enfant ne survivait pas. Un test de paternité doit être mené afin de déterminer qui est le père de la fillette.

la maison d'ariel castro, cleveland, ohio

© REUTERS

Deux sorties en dix ans. Derrière leurs portes sécurisées, les recluses n'étaient autorisées à se voir entre elles qu'occasionnellement. De temps à autres, pour tester ses prisonnières Ariel Castro faisait mine d'oublier de fermer un verrou. Quand l'une d'elle tentait de s'enfuir, elle était alors sévèrement battue. Elles ont assuré aux enquêteurs qu'elles n'avaient pu quitter la maison qu'à deux reprises. Elles étaient alors déguisées avec des chapeaux et des perruques puis conduites dans un garage voisin. Plusieurs sources ont également expliqué que Castro sortait parfois avec la fille d'Amanda Berry, Jocelyn. Le bourreau avait fait en sorte que la fillette ne connaisse pas les véritables identités des captives.

Trois enlèvements, un mode opératoire. Le rapport de police dévoile également le stratagème élaboré par Ariel Castro pour enlever ses victimes. Amanda Berry a été enlevée en 2003, en sortant de son travail au Burger King du coin. Quand Castro l'a croise en voiture, il propose de la ramener chez elle, expliquant avoir un fils qui avait aussi travaillé pour la chaine de fast food. Une fois la jeune fille dans le véhicule, Castro s'est finalement rendu directement chez lui. Gina DeJesus était quant à elle une amie de la fille d'Ariel Castro. Le soir de sa disparition, en 2004,  Il lui a proposé de la déposer chez lui pour que les deux femmes passent un moment ensemble. C'est également en acceptant de se faire raccompagner en voiture que Michelle Knight a été enlevée 2002. Lundi, quand Amanda Berry découvre que la porte de sa chambre-cellule est restée ouverte, elle croit d'abord à un énième test de son tortionnaire. Elle a tout de même tenté sa chance. On connait désormais la suite.