Le Taj Mahal se teinte en vert à cause des moustiques

  • A
  • A
Le Taj Mahal se teinte en vert à cause des moustiques
Des insectes pullulent dans la rivière voisine du Taj Mahal, la Yamuna River.@ Prakash SINGH / AFP
Partagez sur :

Chaque soir, des millions d’insectes, des genres de moustiques, attaquent le célèbre mausolée funéraire avec leurs déjections colorées.

La blancheur légendaire du Taj Mahal, bientôt transformé en mythe ? Chaque soir, des millions d’insectes, des genres de moustiques appelés goeldichironomus, attaquent le célèbre mausolée funéraire avec leurs déjections colorées.

La rivière voisine polluée. Ces insectes pullulent dans la rivière voisine, la Yamuna River. Ils se nourrissent d’algues vertes, qui s’y développent allègrement à cause de la pollution des eaux, rapporte le New York Times.  D’où la couleur verte de leurs déjections. Selon un militant de la lutte pour la préservation de l’environnement interrogé par le quotidien américain, cette pollution persiste depuis des années. Et l’augmentation explosive du nombre d’insectes montre à quel point le problème de pollution des eaux empire.

Les professionnels du tourisme inquiets. Les déjections n’attaquent toutefois pas le marbre. Mais nettoyer régulièrement le monument s’avère très complexe à organiser, selon le service archéologique indien. À terme, la présence des moustiques pourrait surtout gêner les visiteurs. Et les professionnels du tourisme craignent que cela impacte le secteur.

D'autres monuments touchés. En Inde, la pollution transforme d’autres monuments. C’est le cas du Fort rouge, aussi appelé le Palais-fort de Shahjahanabad, bâti en 1648. Selon une spécialiste indienne de l'histoire des monuments, il s'est coloré en jaune en six ans.