A Barcelone, les indépendantistes défendent les institutions catalanes

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

450.000 personnes ont manifesté samedi à Barcelone pour défendre le gouvernement catalan.

REPORTAGE

Mariano Rajoy a choisi la manière forte pour reprendre la main sur la Catalogne. Le Premier ministre espagnol a demandé samedi au Sénat de suspendre de ses fonctions le gouvernement catalan afin de convoquer de nouvelles élections pour empêcher la sécession de la Catalogne. A Barcelone, cette prise de contrôle du parlement catalan par Madrid provoque une onde de choc. 

"Le peuple ne va pas se laisser faire". Les indépendantistes ne pouvaient pas imaginer déclaration plus forte. Samedi, ils étaient 450.000, selon la police, dans les rues de la ville pour défendre les institutions catalanes, le président du gouvernement catalan Carles Puigdemont en tête. "Ce n'est pas une question de Puigdemont, c'est le peuple qui va sortir et qui ne va pas laisser faire", confie Eduardo, au micro d'Europe 1. "C'est très difficile de faire tout ce que Madrid a prévu contre 2 à 3 millions de personnes. Je suis prêt à tout ce qui n'implique pas la violence. On a perdu le sourire mais on est combatifs. On sera ici jusqu'au moment où l'on sera libres". 

La manifestation prévue à l'origine pour réclamer la libération de deux leaders séparatistes, Jordi Cuixart, de Omnium Cultural, et Jordi Sánchez, de l'Assemblée nationale catalane (ANC), emprisonnés pour sédition, a changé de tournure après les annonces de Madrid.

Colère et inquiétude. Outre la colère et la détermination, l'inquiétude a fait place dans le cortège de 450.000 personnes. La société catalane est profondément divisée sur la question de l'indépendance mais l'intervention du gouvernement espagnol dans l'administration catalane pourrait se retourner contre lui. Carles Puigdemont menace de faire proclamer formellement l'indépendance de la Catalogne, une région grande comme la Belgique qui représente 19% du PIB espagnol. Le leader catalan a annoncé qu'il ferait une déclaration officielle à 21 heures samedi.