4 soldats français tués en Afghanistan

  • A
  • A
4 soldats français tués en Afghanistan
L'attaque s'est produite contre un convoi de troupes françaises.@ REUTERS
Partagez sur :

L'attaque contre un convoi de troupes françaises s'est produite samedi à 6h40 dans la région de Kapisa.

Quatre soldats français ont été tués ce samedi, à 6h40, dans la province afghane de la Kapisa, à l'est du pays, lors d'une attaque d'insurgés, indiquent l'Otan et la police afghane. Selon la correspondante d'Europe 1 en Afghanistan, "un kamikaze se serait fait exploser à proximité du convoi." Les victimes appartiennent "au 40ème régiment d’artillerie de SUIPPES et du 1er Groupement inter armées des actions civilo militaires de Lyon", précise l'Elysée.

"Cinq blessés ont été évacués dont trois dans un état grave"

Toujours selon l'Elysée, "cinq blessés ont été évacués dont trois dans un état grave". Selon le porte-parole de la police en Kapisa, Ahmad Ahmadzaï, l'attaque s'est produite "contre un convoi de troupes françaises" dans le district de Nijrab. L'attaque aurait été revendiquée par les talibans. Une enquête est en cours pour déterminer les causes de ce drame.

Le président de la République a déclaré dans un communiqué samedi : "A travers ce drame c'est toute la France qui est touchée aujourd'hui. Je tiens à saluer le courage et le dévouement de nos troupes françaises en Afghanistan".   Il s'exprimera à 15 heures selon les informations d'Europe1. Le ministre de la Défense, Jean-Yved Le Drian, se rendra, pour sa part, dimanche en Afghanistan.

Le 25 mai dernier, François Hollande s'était rendu en Afghanistan visiter les troupes françaises présentes dans le pays. Il avait indiqué que le retrait des troupes françaises se ferait de manière "ordonnée" et "coordonnée" avec les alliés de la coalition de l'Otan.

Dernière attaque meurtrière en janvier

La dernière attaque meurtrière contre des troupes françaises remonte au mois de janvier dernier. Là encore, quatre soldats avaient été tués dans la Kapisa. L'ex-chef de l'État, Nicolas Sarkozy, avait alors annoncé la suspension des opérations de formation et d'aide au combat de l'armée française.
 
 Plus de 80 soldats français sont morts en Afghanistan depuis le début du déploiement de la force multinationale fin 2001. Fin janvier, la France comptait 3.600 soldats sur place.