152 chefs d'Etat à Paris : le casse-tête logistique de la COP21

  • A
  • A
152 chefs d'Etat à Paris : le casse-tête logistique de la COP21
Le centre des conférences du Bourget, en Seine Saint-Denis, où seront accueillis les 152 dirigeants invités pour la COP21.@ AFP
Partagez sur :

La situation est totalement inédite et implique une logistique sans précédent, surtout depuis les attentats de Paris.

Les services du protocole planchent sur la question depuis deux ans. Il s'agit d'organiser le transport et le logement des 152 chefs d'Etat invités à Paris à l'occasion de la COP21. Des ajustements ont dû être faits suite aux attentats.

Le logement : des palaces. La plupart des chefs d'Etat dorment dans six palaces de la capitale : le Meurice, le Bristol, le Shangri-La, le Raphael, le Regina et l'InterContinental à Opéra. Le tarif des chambres est âprement négocié par le Quai d'Orsay pour que les hôtes bénéficient du meilleur prix.

Le transport : des voitures blindées. Il a longtemps été question d'organiser des transferts en bus pour faire plus "écolo". Mais l'idée a été complètement abandonnée depuis les attentats. Ce sera donc voitures blindées, cortèges de police avec motos suiveuses pour tout le monde. Avec le moins de trajet possible. Sauf que la France a dû gérer ces derniers jours un petit casse-tête : "les chefs d'Etat invités veulent tous aller se recueillir à place de la République ou au Bataclan", explique un haut responsable de l'organisation. Comment dire non? Résultat : tout au long de la journée, un certain nombre de chefs d'Etat s'éclipseront du Bourget avec leur cortège pour aller rendre hommage aux victimes.

Obama dînera avec François Hollande. Barack Obama, peut-être pour faire oublier son absence le 11 janvier, n'a pas attendu une minute. En descendant de l'avion, il s'est rendu lundi à 00h40 devant le Bataclan, aux côtés de François Hollande. Une visite qui n'avait pas été annoncée pour raison de sécurité. Lundi soir, les deux hommes dînent ensemble, mais ce ne sera pas à l'Elysée. Barack Obama tenait à manger dans un grand restaurant parisien et c'est lui qui a choisi l'Ambroisie, place des Vosges, l'un des trois étoiles les plus renommés de la capitale.

Dans quel ordre seront-ils accueillis? Normalement c’est l’ancienneté qui décide de l’ordre d’arrivée. Barack Obama, avec ses sept ans à la Maison Blanche, arriverait logiquement loin derrière toute une série de dictateurs qui dirigent leur pays depuis des décennies. Mais lundi matin, la France a obtenu de l’ONU qu’on adapte les horaires d’arrivée en fonction des désirs des uns et des autres. Le président américain sera donc reçu dès le début, vers 9h15, juste après Xi Jinping, parce qu’ils ont l’un et l’autre des réunions bilatérales avant la séance plénière.