11-Septembre : l'hommage, 10 ans après

  • A
  • A
11-Septembre : l'hommage, 10 ans après
Dix ans après les attentats du 11-Septembre, les Américains, unis derrière deux de leurs présidents, ont rendu hommage dimanche aux quelques 3.000 victimes.@ Reuters
Partagez sur :

11/09 - Les Etats-Unis ont commémoré dimanche le 10e anniversaire des attentats.

D'Afghanistan à Londres, des hommages ont été rendus dimanche dans le monde entier aux quelques 3.000 victimes des attentats du 11-Septembre. Mais c'est bien évidemment surtout les Etats-Unis qui étaient plongés dans le recueillement et le souvenir pour le 10e anniversaire des attentats, dont les célébrations ont été entourées d'un imposant dispositif de sécurité.

Obama et Bush main dans la main

Barack Obama s'est rendu à Manhattan, au bassin nord du mémorial de Ground Zero, à l'endroit où s'élevait la tour nord du World Trade Center. Il s'est avancé main dans la main avec son épouse Michelle, accompagné de George W. Bush, président au moment des attentats, et de sa femme Laura.

Dans un silence irréel, les travaux sur le chantier ayant cessé dans la matinée et la circulation ayant été interrompue dans ce secteur de Manhattan, le chef de la Maison blanche a effleuré les noms des victimes, gravés dans la pierre, avant de saluer des membres de familles de victimes et des personnalités. Puis il a pris la parole, lisant le psaume 46, dans lequel il est dit que "Dieu est notre refuge et notre force".

L'hommage des familles

Les familles ont pu ensuite découvrir le mémorial du 11-Septembre, un espace de trois hectares planté de chênes, enfin terminé. Deux immenses bassins de granit, creusés à l'endroit même des tours, portent sur leur margelle le nom gravé en bronze des victimes du 11-Septembre mais aussi celui des victimes du premier attentat contre le WTC en 1993 : au total, 2.983 noms.

Lors de la cérémonie, en présence du maire de New York Michael Bloomberg et de son prédécesseur Rudy Guliani, un moment de silence a été observé aux minutes exactes où, 10 ans plus tôt, les avions ont percuté les tours jumelles et où ces dernières se sont effondrées.

Une foule immense était massée autour du site, agitant pour certains des drapeaux américains, pour suivre la cérémonie retransmise sur un écran géant et écouter la lecture des noms des personnes décédées dans les attentats. La voix parfois brisée par l'émotion, parents, enfants, conjoints, frères, soeurs, ont souvent ajouté à l'énoncé du nom du disparu un bref hommage, un regret ou un mot d'amour.

Les autres sites pas oubliés

Des cérémonies de moindre ampleur ont été aussi organisées à Shanksville, en Pennsylvanie, ainsi qu'au Pentagone, près de Washington, les autres sites où se sont écrasés deux avions qui avaient été détournés par les islamistes d'Al Qaïda, au matin du 11 septembre 2001.

A Shanksville, le président Barack Obama a déposé une gerbe de fleurs à l'endroit où l'avion s'est écrasé, après la révolte des quarante passagers et membres d'équipage contre les pirates de l'air. Ceux-ci voulaient probablement jeter l'appareil contre le Capitole ou la Maison blanche.

Rassemblée au pied d'une verte colline, la foule a scandé des "USA, USA". Le couple présidentiel s'est longuement entretenu avec des familles de victimes. "Merci de nous avoir protégés", lui a lancé un homme dans le public.

Où vous étiez le 11 septembre 2001 ? Racontez-nous sur notre carte spéciale 11-Septembre : http://apps.facebook.com/nine-eleven/