Marseille, cité fondée par des Grecs, perd son consulat... de Grèce

  • A
  • A
Marseille, cité fondée par des Grecs, perd son consulat... de Grèce
Marseille, l'une des plus anciennes villes d'Europe, a été fondée par des Grecs en 2.600 avant JC.@ ODD ANDERSEN / AFP
Partagez sur :

La rigueur budgétaire a eu raison du consulat de Grèce à Marseille, ouvert en 1834.

Fondée il y a 26 siècles par des Grecs de Phocée, dans l'actuelle Turquie, Marseille va perdre son consulat de Grèce, qui ferme ses portes pour des raisons budgétaires liées à la crise économique dans ce pays.

Dans le cœur des Grecs. La Grèce "prend des mesures difficiles, drastiques", et l'une d'entre elles "est la suspension de l'activité du consulat", a expliqué le consul général, Stylianos Gavriil, confirmant une information de La Provence. "Marseille est dans le cœur des Grecs", a-t-il ajouté, rappelant que la ville, l'une des plus anciennes d'Europe, a été "créée par des Grecs" en 2.600 avant JC. L'une des plus "importantes et puissantes" communautés grecques à l'étranger (10.000 à 12.000 personnes selon le consulat) s'y est ensuite installée : "Marseille a une importance capitale pour les Grecs", avec notamment des grandes familles d'armateurs qui y ont fait fortune dans le commerce, ajoute Stylianos Gavriil.

"Un consulat qui ne coûtait vraiment pas très cher". La fermeture de ce consulat, l'un des plus anciens du réseau diplomatique grec puisqu'il avait ouvert ses portes en 1834, "crée énormément de frustration, de déception, de colère", dit-il. Elle va par exemple compliquer la vie de ceux qui devront désormais se déplacer à la section consulaire de l'ambassade, à Paris, pour faire refaire un passeport. Le consulat avait déjà réduit la voilure ces dernières années, regroupant ses services à l'intérieur même de la résidence consulaire, dans un bel appartement d'un quartier cossu de la cité phocéenne. "On fonctionnait déjà avec le strict minimum, c'était un consulat qui ne coûtait vraiment pas très cher", a témoigné Stylianos Gavriil.