L'Islande autorise le prénom Angelina

  • A
  • A
L'Islande autorise le prénom Angelina
Les Islandais pourront désormais prénommer leurs filles Angelína @ Thorvaldur Orn Krismundsson / AFP
0 partage

Le prénom était jusque-là interdit au nom de la cohésion linguistique. 

L'Islande a autorisé les parents à donner à leur fille le prénom Angelina, celui d'une célèbre actrice américaine, qui comme beaucoup d'autres était jusque-là interdit au nom de la cohésion linguistique. Le pays a une liste fermée de prénoms autorisés à l'état-civil. Elle est confiée à un très officiel Comité des noms (Mannanafnanefnd, en islandais) qui l'augmente régulièrement à la demande des parents.

Ce comité a publié mercredi 11 ajouts, dont Angelína avec un accent sur le i, conformément à la grammaire islandaise, mais aussi Luna, Hofdís ou encore Eilíf, également féminins, et Eyjar et Kíran, masculins. Le comité doit veiller à l'intérêt de l'enfant et à la compatibilité des prénoms avec la tradition et avec la langue islandaise, qui décline les noms propres.

Le patronyme, une tradition ancrée en Islande. Cependant, beaucoup d'Islandais, et surtout les plus jeunes, y voient un archaïsme qui, dans un pays comptant de plus en plus d'immigrés, engendre parfois des situations compliquées. Les jours de ce Comité semblent être comptés. Le gouvernement a publié en juin un projet de loi qui le rendrait obsolète, en obligeant seulement à choisir un prénom qui se décline en islandais. Mais la loi ne devrait pas être votée avant les législatives du 29 octobre.

Après la colonisation aux 9e et 10e siècles, l'Islande, île isolée de l'Atlantique Nord, a maintenu une cohésion culturelle qui a abouti à une évolution relativement lente de sa langue. L'autre curiosité a été de perpétuer la tradition du patronyme, qui fait par exemple que si un homme se prénomme Sigurdur, ses fils se nomment Sigurdsson et ses filles Sigurdardottir. Les Islandais y restent majoritairement attachés.