Le tank, un sport comme les autres

  • A
  • A
Le tank, un sport comme les autres
@ REUTERS/Maxim Shemetov
Partagez sur :

VIDEOS - La Russie organise la deuxième édition du championnat du Monde de biathlon en tank. Au menu : courses, tirs et chorégraphies.

Rien de tel qu’une joute entre pays pour sceller des amitiés durables. A ce titre, la Russie a convié de nombreux pays à participer à la deuxième édition du championnat du Monde de biathlon en tank. Les pays de l’Otan ayant décliné l’invitation suite aux tensions en Ukraine, ce sont l’Angola, l’Arménie, la Biélorussie, la Chine, l’Inde, le Kazakhstan, le Koweït, le Kyrgyzstan, la Mongolie, la Serbie, le Venezuela et bien sûr la Russie qui s’affrontent chenilles battantes dans des épreuves loufoques et belliqueuses.

Un biathlon presque normal. Les différentes équipes doivent suivre un parcours de 20 kilomètres, avec, comme au ski, des obstacles, des tirs sur des cibles – imitant des tanks ou des hélicoptères – et être précis : la moindre erreur étant pénalisée. D’autres épreuves de conduites synchronisées sont également au programme. La plupart des compétiteurs s’affrontent au volant de T-72B russes, mais les Chinois ont tenu à apporter leurs tanks 96A.  Mais point de triche, ce modèle est largement inspiré du modèle soviétique utilisé par les autres pays.



Le 2eme championnat du monde des tanks ouvre en...par lemondefr