Jumelles réunies grâce à Facebook :"On a toujours su qu'il nous manquait quelque chose",

  • A
  • A
Jumelles réunies grâce à Facebook :"On a toujours su qu'il nous manquait quelque chose",
Les deux soeurs jumelles ignoraient leur existence mutuelle, c'est là où Facebook a tout changé. (Illustration)@ REUTERS
Partagez sur :

RETROUVAILLES - Séparées à leur naissance à l’hôpital d’Hanoï, deux jumelles se sont retrouvées en France via Facebook, 22 ans après. Elles étaient ce matin au micro d'Europe 1. 

Ressemblance frappante. L’une est Lyonnaise, l’autre habite dans les Pyrénées-Orientales. Elles ne s’étaient jamais vues, et pourtant, Siam et Fabienne, les deux sœurs jumelles qui s’ignoraient, se sont retrouvées. Le Progrès explique que ces retrouvailles ont été rendues possibles par un hasard comme il y en existe peu : une amie de Siam tombe sur une photo de Fabienne sur Facebook. Elle est frappée par la ressemblance entre les deux jeunes filles.  "Siam, ma sœur Marie m’a envoyé le lien d’un profil Facebook d’une connaissance d’une de ses potes qui est ton sosie, regarde son nom Fab Gorge. Je te promets, c’est impressionnant", poste-t-elle alors sur le mur de son amie.

Séparées à la naissance. C’est en prenant contact avec Siam que Fabienne découvre cette sœur jumelle, 22 ans après une séparation dont elles ne savaient rien. "Au début, j'avais peur (...)", a confié Siam à Europe 1, vendredi 6 février. Mais en discutant sur Facebook de leurs dates de naissance ou de leurs groupes sanguins respectifs, les deux jeunes femmes se découvrent un nombre impressionnant de points communs. Quelques jours plus tard, Sima et Fabienne mettent décident d'une rencontre, et avertissent leurs parents. 

"J’en veux aux médecins de l’hôpital d’Hanoï d’avoir volontairement caché cette gémellité qui nous a privé d’une partie de notre enfance", a confié l'une des jeunes. Les jumelles, abandonnées à la naissance par leur mère biologique à l’hôpital d’Hanoï, ont été chacune adoptées par une famille française. Leurs parents respectifs ignoraient également qu'elles avaient chacune une sœur jumelle.  "Mais on a toujours su qu'il nous manquait quelque chose", a confié l'une des jeunes femmes.

L'interview des deux jumelles ce vendredi :



L'incroyable histoire de Siam et Fabiennepar Europe1fr