Il invente une agression pour se faire raccompagner par les gendarmes

  • A
  • A
Il invente une agression pour se faire raccompagner par les gendarmes
Image d'illustration
Partagez sur :

Un homme âgé d'une trentaine d'années, "éméché", a appelé une patrouille de gendarmes car il voulait se faire raccompagner chez lui, raconte Presse Océan.

Les militaires n'ont pas apprécié d'être "pris pour des chauffeurs de taxi". Un homme âgé d'une trentaine d'années a été interpellé dans la nuit de vendredi à samedi, à Pornic, en Loire-Atlantique, après avoir simulé une agression. Son objectif : se faire raccompagner par les gendarmes, raconte dimanche Presse Océan

"Insultes et menaces". "Il était tard, vendredi, quand l'appel a été passé au 17. Au bout du fil, un homme parlait 'd'agression', d'une 'dizaine d'individus' et de 'couteaux'exhibés. [...] Illico, les gendarmes ont filé à l'adresse indiquée [par l'homme auteur du coup de téléphone ndlr]. Mais sur place, ni couteau, ni bagarre. L'interlocuteur avait inventé cette histoire pour faire venir les militaires. Il voulait qu'une patrouille le raccompagne chez lui", raconte le quotidien local. 

Le trentenaire, "éméché", se trouvait sur le parking d'une boite de nuit lorsqu'il a passé son coup de fil. Après s'être fait remonter les bretelles par les gendarmes, qui ont vite compris la supercherie, le ton est monté. "Insultes et menaces commencent alors à fuser contre les militaires", relate le journal Ouest France. L'homme et l'un de ses amis, "qui s'en est mêlé", ont même fini la nuit dans les locaux de la gendarmerie. Et ils comparaîtront devant le tribunal correctionnel en octobre.