6.400 touristes chinois en goguette à Paris grâce à leur patron

  • A
  • A
6.400 touristes chinois en goguette à Paris grâce à leur patron
Des touristes chinois sous la Tour Eiffel. Image d'illustration.@ DANIEL JANIN / AFP
Partagez sur :

INSOLITE - Le patron, milliardaire, compte ainsi fêter en grandes pompes les 20 ans de son entreprise. 

Voilà un patron qui n'a pas de hérisson au fond de ses poches. Pour fêter les 20 ans de son entreprise, Li Jinyuan a invité ses 6.400 employés à passer un week-end de quatre jours en France, tout frais payés. Au programme, Paris, Nice et une dépense totale de 13 millions d'euros… Pour l'occasion, Li Jinyuan, par ailleurs milliardaire, n'a pas fait les choses à moitié.

Le Louvre privatisé. La visite de la capitale le même week-end de 5.400 touristes chinois et 1.000 issus d'autres nationalités nécessite une sacrée logistique. Pour visiter le Louvre, il a fallu par exemple le privatiser. Et même si on parle de ce musée comme étant le plus grand du monde, les chanceux employés ont tout de même dû se diviser en deux groupes.

Un spectacle nautique sur la promenade des Anglais. Et pour se rendre à Nice, autre destination de leur séjour français, une partie des TGV en partance de la gare de Lyon avaient été réservés et deux trains supplémentaires avaient même été affrétés. Jeudi, les 6.400 salariés se sont donc succédés du matin au soir sur les quais. Ils devraient assister sur la promenade des Anglais à un spectacle nautique, terrestre et aérien. Au programme : des lâchers de colombes et des survols de vieux avions de combat, rapporte Nice Matin.

Enfin, pour se loger, il a fallu réserver pas moins de 30.000 nuitées dans 130 hôtels parisiens et de la Côte d'Azur.

Le patron reçu au Quai d'Orsay. Les 13 millions d'euros dépensés pour ce week-end d'exception font évidemment du bien à l'économie française. Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, l'a d'ailleurs bien compris en accueillant personnellement le patron généreux au Quai d'Orsay. 24e fortune chinoise, il a encore de l'argent à investir et aimerait beaucoup les vignobles du bordelais.