En garde à vue pour avoir voulu payer avec un (vrai) billet de 500 euros

  • A
  • A
En garde à vue pour avoir voulu payer avec un (vrai) billet de 500 euros
@ MAXPPP
Partagez sur :

DÉRAPAGE - Un couple de Guinéens a été interpellé et placé en garde à vue à Douai après avoir voulu payé ses courses avec un billet de 500 euros... pourtant vrai. 

Lundi après-midi à la caisse d’un supermarché Leclerc de Douai, dans le Nord, une scène va faire beaucoup de bruit. Pour régler leurs courses d’un montant de 210 euros, un couple de Guinéens a présenté un billet de 500 euros. Selon cette histoire rapportée par La Voix du Nord, l’hôtesse de caisse, soupçonnant un faux, appelle immédiatement sa direction avant même de passer le billet au détecteur. Les dirigeants choisissent donc d’appeler la police. Le couple est très rapidement interpellé puis placé en garde à vue.

Un excès de méfiance de l’hypermarché ? "C’est très rare" de voir un client avec un billet aussi gros, se défend la direction de l’hypermarché dans les colonnes de La Voix du Nord. "Forcément, on est méfiant. On a des détecteurs de faux billets mais ils ne sont pas fiables à 100 %. Il y avait de gros doutes sur ce billet, il est passé dans plusieurs mains et on a appelé la police".

"Le papier paraissait curieux". "Il a fallu mener toutes les investigations car le papier paraissait effectivement curieux", se défend de son côté le parquet de Douai. Après près de 20 heures de garde à vue et l’expertise d’une banque, le couple est finalement libéré car le billet de 500 euros était vrai.



Racisme : l’incroyable histoire d’Assiatou Diallopar Europe1fr

Délit de faciès ? Après un tel dérapage, l’hypermarché Leclerc doit faire face à de nombreuses critiques. "On avait des soupçons sur le billet, pas sur les clients", explique au quotidien. la direction pour écarter immédiatement le délit de faciès. "On a 1 200 000 passages en caisse par an, dans 99 % des cas on ne se trompe pas. Là on a fait confiance à l’humain. Or, dès qu’il y a de l’humain, il peut y avoir de l’erreur".