Twitter lance les discussions privées à plusieurs

  • A
  • A
Twitter lance les discussions privées à plusieurs
@ Capture d'écran
Partagez sur :

FACEBOOK LIKE - Le réseau social continue sa mue et vient d'annoncer l'ouverture de ses conversations privées jusqu'à 20 personnes simultanément.

Jusqu'où ira Twitter dans sa transformation en clone de Facebook ? C'est la question que l'on peut se poser après la dernière fonctionnalité annoncée par le réseau social à l'oiseau bleu. Twitter vient en effet de présenter la possibilité de lancer des discussions à plusieurs, en privée. Une fonctionnalité qui fait inévitablement penser à Facebook Messenger et qui intervient quelques jours après l'annonce d'une version Web de l'application WhatsApp.

>> LIRE AUSSI - Facebook écarte l'hypothèse d'un piratage

Comment ça marche ? Jusqu'ici, il était possible d'avoir une conversation privée avec un seul autre utilisateur de Twitter. D'ici quelques jours, ces discussions pourront être lancées avec un maximum de 20 autres internautes. L'idée est de continuer une conversation qui a pu être initiée en "public" (accessible à tous) dans un cercle fermé. La bonne nouvelle vient du fait que ces conversations ne nécessiteront pas de "suivre" (de s'abonner) à tous les utilisateurs de la dite conversation. Dans le même temps, Twitter a annoncé la possibilité de capturer, éditer et partager des vidéos directement depuis l'application mobile.



C'est vraiment nouveau ? Twitter arrive tard sur le secteur des messageries instantanées. Car outre la référence Facebook Messenger, qui s'appuie sur une base de 1,35 milliard d'utilisateurs, WhatsApp a déjà conquis près de 700 millions d'utilisateurs actifs mensuels (au 8 janvier 2015). Et il y a quelques jours, l'application disponible sur la grande majorité des smartphones du marché annonçait justement le lancement d'une version Web (accessible depuis un ordinateur donc) de son application. Une concurrence frontale avec Twitter, qui ne compte lui "que" 283 millions d'inscrits.

>> LIRE AUSSI - Les tweets rageurs sont mauvais pour le cœur

C'est pour bientôt ? Comme à son habitude, Twitter est resté flou sur la date de disponibilité de cette fonctionnalité : "dans les prochains jours", explique le communiqué. Il faudra donc surveiller de près cette option et vérifier si elle sera accessible depuis les applications tierces (Tweetbot, Echofon ou encore Tweetdeck).