Tour de France : les selfies, nouvelle hantise des coureurs

  • A
  • A
Tour de France : les selfies, nouvelle hantise des coureurs
Les spectateurs multiplient les selfies juste au bord des étapes du Tour de France. Jusqu'à mettre en danger les coureurs cyclistes.@ Captures d'écran Twitter
Partagez sur :

À BICYCLETTE - Les spectateurs qui assistent à la plus grande course cycliste du monde gênent les coureurs, qui craignent des incidents.

L’INFO. On connaissait les selfies dans l’isoloir ou encore les “drônies” (selfie à l’aide d’un drône). Parti samedi de Leeds, en Grande-Bretagne, le Tour de France édition 2014 découvre à son tour le phénomène des “selfies”. Ces photos, prises face caméra à l’aide de son smartphone, ne font cependant pas l’unanimité au sein du peloton. En effet, certains se sont plaints de cette pratique et craignent des incidents sur la Grande Boucle.

“Les gens ne se rendent pas compte de la vitesse”. Les coureurs des équipes disputant le Tour de France se plaignent en effet de cette mode “dangereuse”, puisque les spectateurs prennent pause face caméra au moment où passent les coureurs, prenant ainsi le risque de se faire percuter. “Le plus dangereux, c’est quand les spectateurs nous tournent le dos en course pour prendre des photos selfies. Ils ne nous voient pas arriver. Ils se mettent sur la route et c’est dangereux. Les gens ne se rendent pas compte qu’on doit utiliser toute la largeur de la route”, explique Geraint Thomas, de l’équipe Sky, au Guardian. Le public anglais, qui assiste à trois étapes de l’édition 2014 depuis samedi, n’a pas vraiment l’habitude des courses cyclistes et cela crée des situations à risque. “Comme il n’y a pas beaucoup de courses, les spectateurs ne se rendent pas compte de la vitesse à laquelle nous arrivons”, regrette le cycliste britannique.

Les coureurs s’énervent. Un avis partagé par l’Américain Tejay van Garderen (de l’équipe BMC), qui voient dans ces selfies un “dangereux mélange de vanité et de stupidité”. Dans un tweet (ci-dessus), Van Garderen remercie les supporters mais leur demande de leur laisser plus de place pour rouler. Encore plus remonté, le Lituanien Ramunas Navardauskas (Garmin) est allé jusqu’à taper dans le téléphone d’un spectateur un peu trop proche du peloton, dimanche lors de l’étape entre York et Sheffield.



Le “TDF Selfie” ? Merci au directeur du Tour. C’est le directeur du Tour de France lui-même qui a lancé les “hostilités” : Christian Prudhomme a publié samedi le “1er selfie du 101eme Tour” en compagnie de Gary Verity, directeur de l’office du Tourisme du Yorkshire, invitant les spectateurs à faire de même. En cliquant sur le hashtag #TDFSelfie, de nombreux résultats apparaîssent, les spectateurs se trouvant souvent très proche des coureurs. Une photo montre même Alberto Contador (Saxo Bank) et Christopher Froome (Sky), deux prétendants au classement final, prenant la pause devant l’objectif, en pleine course.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

C’est parti pour le Tour de France !

Tour de France : Nibali fait coup double à Sheffield

Tour de France : Mark Cavendish abandonne

LE RÉCIT - Le Tour de France