Toshiba se lance dans la production de salade en usine

  • A
  • A
Toshiba se lance dans la production de salade en usine
Bientôt des salades made in usine.@ MAXPPP
Partagez sur :

UNE AVANCÉE ? - Le groupe japonais va produire l'équivalent de trois millions de salades par an. Sans pesticides, jure-t-il.

Après les appareils électroniques ou les réacteurs nucléaires, Toshiba va produire... des légumes en usine ! Le groupe industriel japonais l'a annoncé jeudi, affirmant vouloir "donner une nouvelle dimension à notre division de soins sanitaires", a expliqué Toshiba dans un communiqué.

salades, toshiba

© Toshiba

Sans pesticides ni substances chimiques. Le groupe s'apprête en effet à produire des légumes sans pesticides ni autres substances chimiques dans une usine totalement close et aseptisée mais régie par un phénoménal appareillage électronique. Toshiba est en train d'équiper une usine inutilisée dans la banlieue de Tokyo pour la doter "d'éclairages fluorescents spéciaux optimisés pour la croissance des végétaux, d'un air conditionné qui maintient toujours la même température et un degré d'humidité constant, d'un dispositif de surveillance de l'état physique des plantes et d'équipements de stérilisation pour l'emballage des produits".

Laitues, épinards et autres produits à la chaîne. La délicate gestion de l'ensemble reposera sur des moyens similaires à ceux employés dans les usines de semi-conducteurs, une autre spécialité de l'éclectique groupe centenaire. "En minimisant l'entrée en contact de particules avec les produits, il est possible d'en augmenter considérablement la conservation en bon état", rappelle Toshiba. Sur une surface de près de 2.000 mètres carrés, le groupe va produire l'équivalent de 3 millions de salades par an et approvisionner en laitues, épinards et autres légumes des supermarchés, supérettes et restaurants.

Panasonic et Fujitsu déjà sur le coup. Toshiba prévoit aussi de cultiver en fonction de la demande des légumes ayant des particularités précises, comme une plus forte teneur en vitamine C. Toshiba n'est pas le premier groupe d'électronique du Japon à s'intéresser aux "usines à légumes". Ses compatriotes Panasonic et Fujitsu ont aussi chacun des "exploitations agricoles" de ce type, mises en exploitation récemment dans la préfecture de Fukushima où une partie de la population préfère des légumes cultivés en lieu clos de crainte que ceux des champs ne soient radioactifs.

Toshiba, qui est aussi un spécialiste des équipements médicaux et gère son propre hôpital à Tokyo, veut dit-il contribuer à maintenir les hommes en bonne santé. Cela passe selon lui par l'absorption d'une nourriture saine, laquelle peut être fabriquée en usine sous certaines conditions technologiques.