Smartphones : les Français champions des SMS

  • A
  • A
Smartphones : les Français champions des SMS
@ MAX PPP
Partagez sur :

Selon une étude mondiale, les Français préfèrent les SMS aux appels et à l'Internet mobile.

L'INFO. Lorsque vous devez contacter quelqu'un, vous êtes plutôt SMS ou appel ? D'après une étude du cabinet Deloitte, les Français sont particulièrement amateurs de SMS. En effet, 79% des interrogés privilégient l'envoi de "texto" aux appels (75%) par exemple, sur leur smartphone. Tour d'horizon des conclusions sur cette France connectée.

La France devant les États-Unis. Selon le cabinet d'étude, les Français préfèrent le "texting", contrairement aux Italiens (56%), aux Allemands (55%) ou aux Américains (49%). Du côté des autres usages, la France est le pays (parmi les 10 étudiés) au sein duquel l'utilisation d'Internet mobile est la moins forte : 18% contre 40% en Espagne, 23% aux États-Unis.

Les applications très peu utilisées. Malgré le cap des 50 milliards de téléchargements d'applications pour iPhone le 16 mai dernier (48 milliards annoncés chez Android), les Français utilisent peu leurs applications : seuls 12% des détenteurs de smartphones de l'Hexagone choisissent d'utiliser une application disponible plutôt que d'accéder au site Web directement.

Les Français de plus en plus équipés. 76% des Français possèdent un ordinateur portable contre 67% l'an passé. Les smartphones se sont également multipliés : 55% des interrogés sont désormais équipés de ces "téléphones intelligents" (contre 36% en 2012), 29% d'une tablette (contre 8%) et 11% d'une liseuse (contre 3%). Un Français sur cinq détient à la fois un PC portable, un smartphone et une tablette. Cette proportion est inférieure à celle étudiée chez nos voisins européens : plus de 30% de "multi-équipement" a été mesuré en Espagne, en Italie et en Suède par exemple.

L'enquête a été réalisée en ligne, fin 2012, auprès de 2.124 internautes français représentatifs en termes géographiques er économiques, sur quotas de sexe et cinq tranches d'âge. L'enquête mondiale, réalisée en partenariat avec YouGov, a porté sur environ 20.000 personnes dans 10 pays.