Samsung : des étudiants pour dénigrer HTC

  • A
  • A
Samsung : des étudiants pour dénigrer HTC
Partagez sur :

À Taïwan, une enquête a été ouverte contre Samsung, soupçonné de pratiques publicitaires déstabilisantes.

La Fair Trade Commission de Taïwan, équivalent de l'Autorité de la concurrence en France, a ouvert une enquête lundi 15 avril à propos de pratiques publicitaires déstabilisantes de la part de Samsung. Le géant coréen aurait recruté des étudiants pour qu'ils rédigent des avis négatifs, publiés sur Internet, à propos des smartphones du concurrent taïwanais HTC. Dans le même temps, les étudiants ont écris de nombreux articles vantant les produits de la marque Samsung, explique le journal local United Evening News.

Selon le site spécialisé TechCrunch, la branche taïwanaise de Samsung aurait formulé des excuses sur sa page officielle "pour les troubles et la confusion générée". Samsung aurait annoncé arrêter "toute opération marketing en ligne, comme la publication d'articles sur le Web", d'après le portail américain. Depuis, la page Facebook en question a été supprimée.

La marque coréenne s'expose à une amende de 25 millions de dollars taïwanais (soit environ 630.000 dollars) si les faits de publicité mensongère sont avérés.

Le numéro un mondial de la téléphonie mobile était déjà dans le viseur de la Fair Trade Commission de Taïwan, qui a condamné en janvier Samsung à une amende de 300.000 dollars taïwanais (environ 8.000 euros) pour une publicité mensongère à propos du smartphone Galaxy Y Duos.

> À LIRE AUSSI : Samsung mise gros sur les "phablets"