Recherche en ligne : Google va revoir sa copie

  • A
  • A
Recherche en ligne : Google va revoir sa copie
@ REUTERS
Partagez sur :

Le géant du Web, à qui l'Europe reproche de mettre en avant ses services, pourrait revoir ses résultats de recherche.

L'INFO. Google et Bruxelles sont tout près d'un accord, dans le cadre de l'enquête ouverte en 2010 contre le géant de l'Internet. Selon la presse anglaise qui révélait l'information ce week-end, cet accord passera par une meilleure identification de ses services dans les moteurs de recherches ainsi qu'une meilleure visibilité de ses concurrents.

Ce que l'Europe reproche à Google. Une enquête de la Commission européenne est ouverte depuis deux ans sur les pratiques de Google en matière de recherche en ligne. Bruxelles reproche notamment à la firme californienne de mettre en avant ses différents services (YouTube, Maps ou encore Gmail) lorsque l'utilisateur utilise son site de recherche. Et ce au détriment d'outils plus spécialisés développés par les concurrents, comme le déploraient plusieurs entreprises du Web (Expedia, Microsoft ou TripAdvisor) dans une lettre adressée à Joaquin Almunia, commissaire européen chargé de la concurrence, le 21 mars 2013.

La réponse de Google. "Fin janvier, Google a soumis à la Commission des propositions détaillées pour tenter de répondre à ses préoccupations", a expliqué le porte-parole de Joaquin Almunia, Antoine Colombani. "Au cours des dernières semaines, la Commission a bouclé son évaluation préliminaire indiquant formellement ses préoccupations, et sur cette base, Google a soumis ses engagements formels", a-t-il ajouté.

D'après Reuters, Google il s'agit de deux modifications majeures qu'il compte intégrer à son moteur de recherche :

> Labéliser ses services. Google propose tout d'abord d'afficher plus clairement, via un visuel, ses propres services dans les résultats de recherche, pour les distinguer des autres sites. Par exemple, en cherchant "email" sur Google, Gmail (le service d'emails de Google) apparaîtrait avec un logo "Google" dans les résultats de recherche.

> Des liens vers les sites concurrents au premier plan. Deuxième piste envisagée : le géant de la recherche pourrait s'engager à afficher des liens vers au moins trois services concurrents au premier plan des résultats. Par exemple, lorsqu'un internaute tape "trouver un restaurant près de chez moi", les résultats du portail spécialisé Yelp (concurrent direct de Google) pourraient être mis en avant.

D'après le site spécialisé CNet.com, ces propositions auraient été acceptées par la Commission européenne. Les acteurs qui avaient saisis la commission le mois dernier devraient être sollicités à leur tour dans les semaines à venir pour donner leur avis. 

> Avec Android, Google fâche ses concurrents