Pour Bouygues, le rachat par Free est une "rumeur"

  • A
  • A
Pour Bouygues, le rachat par Free est une "rumeur"
Partagez sur :

TÉLÉPHONIE MOBILE - Le quatrième opérateur mobile aurait proposé entre 4 et 5 milliards à son concurrent direct. Mais Bouygues dément toute négociation.

L’INFO. Après le rachat de SFR par Numericable, la téléphonie mobile connaîtra peut-être une deuxième acquisition majeure en 2014. D’après l’agence Bloomberg, le groupe Iliad, maison-mère de Free, aurait offert ces dernières semaines entre quatre et cinq milliards pour racheter son concurrent direct Bouygues Telecom, qui l'aurait refusé. Ce dernier, interrogé par Europe 1, dément même toute négociation en cours et évoque une simple "rumeur" lancée à la veille d'un comité d'entreprise décisif.

Un comité d’entreprise exceptionnel mercredi. Cette information sort en effet alors que Bouygues s’apprête à tenir mercredi un comité d’entreprise exceptionnel au cours duquel il devrait annoncer des coupes drastiques au sein de ses effectifs. Selon BFM-Business, 1.500 à 2.000 emplois pourraient être supprimés.

Bouygues Telecom demande entre sept et huit milliards. Pour son rachat, la filiale de téléphonie mobile du groupe présidé par Martin Bouygues Telecom exigerait un prix compris entre sept et huit milliards. Soit près de la moitié du prix d’achat de SFR par Numericable. Interrogé par Europe 1, Bouygues Telecom s'est étonné de cette offre : "Nous ne comprenons pas, il s'agit d'une rumeur lancée il y a deux mois, il n'y a rien de nouveau. Pourquoi resurgit-elle à la veille d'un comité d'entreprise ? Bouygues Telecom privilégie le 'stand alone' et a tous les moyens de se développer seul", a réagi un porte-parole du groupe. De son côté, Free n'a pas encore commenté cette annonce.

Vers un duel Free-Orange ? Il y a un mois, des sources proches du dossier ont affirmé qu’Orange menait également des discussions avec son concurrent Bouygues Telecom portant entre autres sur l’opportunité d’un rapprochement capitalistique. Une fusion qui aurait même reçu l’approbation de Bercy, croient savoir Les Echos.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460 (1)

© Reuters

ÉCONOMIE - Bouygues Telecom : coupes drastiques à venir dans les effectifs

COMPARATIF - Les Box Internet sont-elles devenues des consoles de jeux ?

RÉSEAU MOBILE - 3G : l'Arcep recadre les opérateurs téléphoniques

INFOGRAPHIE - Quel paysage pour la téléphonie mobile ?