On va (enfin) pouvoir jouer à Mario sur smartphone

  • A
  • A
On va (enfin) pouvoir jouer à Mario sur smartphone
Jusqu'ici, pour jouer à Mario, il fallait une console portable (3DS par exemple) ou bien de salon (Wii ou Wii U).@ REUTERS
Partagez sur :

En pleine crise, Nintendo doit revoir sa stratégie et planche sur son passage aux supports mobiles.

L'INFO. La longue hégémonie de Nintendo sur les ventes de consoles de jeux vidéo est bel et bien révolue. Largement dépassé par ses rivaux Sony et Microsoft avec leurs PS4 et Xbox One, mais surtout par l'avènement du jeu sur mobile, le géant japonais s'attend à des résultats financiers catastrophiques pour son dernier exercice. Le papa de Mario, Zelda et autres Pokémon, qui avait jusque là refusé de se lancer dans les smartphones et tablettes, un marché à 10 milliards d'euros en 2013, pourrait donc changer son fusil d'épaule.

Une fin d'année 2013 dans le rouge. 190 millions d'euros : c'est le montant attendu des pertes par Nintendo pour l'exercice en cours, d'avril 2013 à mars 2014. Le groupe nippon a divisé par quatre ses recettes en l'espace de cinq ans. Des résultats qui s'expliquent en grande partie par les faibles ventes de sa dernière console, la Wii U : la concurrente des Xbox One et PS4 s'est écoulée à seulement 2,8 millions d'exemplaires alors que la marque avait tablé sur 9 millions. "Le groupe va clore son troisième exercice de perte, ce qui pose des questions sur le management", avance un analyste de Tokai Tokyo Securities interrogé par la chaîne économique Bloomberg.

20.01 930x400 Nintendo

© REUTERS

Les mobiles et les tablettes en ligne de mire. Nintendo avait jusqu'ici refusé toute déclinaison de ses licences phares sur mobile : pas de Mario, Zelda ou de Pokémon sur iPhone, Android ou Windows Phone, alors que le nombre de joueurs sur mobiles est estimé à 500 millions d'après l'Association française du jeu vidéo. Mais "Big N n'a plus le choix, comme le confirme son PDG Satoru Iwata : "Nous réfléchissons à créer une nouvelle activité. Compte tenu de la croissance des 'appareils intelligents', nous étudions naturellement comment ils pourraient nous aider à faire croître nos ventes de jeux". Faut-il s'attendre à jouer à Super Mario Bros sur nos smartphones ? Oui, mais pas avant plusieurs mois : "Ce n'est pas simple de transférer Mario sur un smartphone", confesse le patron de Nintendo. On en saura probablement plus fin janvier, à l'occasion de la présentation du nouveau plan stratégique de la marque.

20.01 930x300 Nintendo Logo

© REUTERS

Des clones déjà disponibles. Certains éditeurs de jeux vidéo mobiles n'ont pas attendu l'arrivée du plombier moustachu ou des animaux mutants sur les mobiles et tablettes. De nombreux clones des grands classiques de Nintendo pullulent déjà sur iOS et Android : "Super Robin Hood World" reprenant les bases de jeu de Super Mario World, "Oceanworld", une superbe réplique de Zelda ou encore "Mighty Monsters", un copié-collé du principe de Pokémon. Reste à savoir si Nintendo compte faire payer ses applications ou bien s'il compte miser sur la publicité intégrée pour attirer les joueurs mobiles.

sur le même sujet, sujet,

Les ventes en berne, Nintendo va rechuter dans le rouge

VIDÉO - On a testé la manette pour iPhone

Les Chinois vont pouvoir acheter des consoles Nintendo

Mario, Rayman : 5 jeux vidéo à partager en famille