Nintendo : la messagerie suspendue pour "contenus offensants"

  • A
  • A
Nintendo : la messagerie suspendue pour "contenus offensants"
Partagez sur :

Des photos d'enfants nus étaient échangées sur la console portable 3DS du géant nippon.

L'INFO. Scandale en vue pour Nintendo ? La marque nippone a annoncé jeudi dernier la suspension de son service de messagerie SpotPass, qui permettait d'échanger des textes ou des photos avec les autres détenteurs de consoles 3DS. Des mineurs pouvaient en effet s'envoyer des photos "inappropriées" ou "choquantes" sans aucun contrôle de la marque nippone. Si la marque s'est excusée, le service ne devrait pas être remis en place de sitôt.

C'est quoi SpotPass ? Il s'agit d'une fonctionnalité intégrée dans la console portable Nintendo 3DS, permettant de partager des photos, des vidéos, des costumes ou encore des niveaux complets d'un jeu vidéo. Pour accéder à cette fonctionnalité, gratuite, il faut communiquer à un autre utilisateur son "code ami" unique. Il suffit ensuite d'ajouter du contenu multimédia depuis la console portable.

Pourquoi Nintendo ferme le service ? "Certains consommateurs, y compris des mineurs, ont échangé […] du contenu offensant", annonce le communiqué officiel du constructeur. "Nintendo a réfléchi à la meilleure manière d'éviter cette situation et a décidé que la meilleure option consiste à suspendre ce service dans la mesure où il permet un échange direct de photos, fonction qui a été activement employée de façon abusive", regrette le géant japonais. Au vu de la formule utilisée par la marque dans son communiqué, SpotPass ne devrait pas redevenir disponible dans l'immédiat.

Le choix de la modération en question. Contrairement à la version de sa console de salon (Wii U), Nintendo n'effectuait pas de modération sur les contenus qui étaient échangés via SpotPass sur 3DS. En effet, sur Wii U, il est par exemple impossible d'envoyer certaines formes ou certains mots via SpotPass, au contraire de la 3DS. Un choix jusqu'ici non justifié par Nintendo, mais qui pourrait s'expliquer par une option "contrôle parental" disponible sur la console portable : les parents peuvent ainsi choisir les applications qui peuvent être utilisées par leurs enfants, dont SpotPass. Visiblement, cela n'a pas suffit.

>> À LIRE AUSSI : La Nintendo 2DS, nouvelle console portable low cost