Moto G, un smartphone "low-cost" qui vaut le coup

  • A
  • A
Moto G, un smartphone "low-cost" qui vaut le coup
Partagez sur :

ON A TESTÉ - Europe1.fr a pris en main le smartphone de Motorola, l'un des modèles les moins chers du marché.

Nouveau pari pour le duo Google-Motorola. Plus de deux ans après son rachat par Google, la branche mobile de Motorola continue d'exister comme une marque à part entière de smartphones. Le constructeur américain, qui a dévoilé l'été dernier un modèle 100% personnalisable (uniquement disponible aux États-Unis), a présenté en octobre le Moto G, un smartphone à bas coût. Europe1.fr a voulu savoir ce qui se cachait derrière ce téléphone sous le système d'exploitation mobile Android, affiché à moins de deux cents euros.

Un design sobre mais réussi. Pas de révolution côté design pour ce Moto G. Le dernier Motorola est disponible en noir uniquement pour le moment, mais la marque américaine prévoit de commercialiser des coques de couleurs (blanc, bleu, turquoise, rose, jaune, rouge et rose) dans les semaines à venir. Plus épais qu'un Google Nexus 5 ou qu'un iPhone 5, le Moto G tient cependant idéalement dans la main. Mais son poids (143 grammes) en fait l'un des modèles les plus lourds du marché. Cela affecte le confort d'utilisation mais se justifie en partie par une autonomie intéressante (une journée complète en utilisation intensive).

16.12 930x450 Moto G

© Johann Duriez-Mise / Europe 1

Un écran honnête, mais peux mieux faire. À ce prix-là (169 euros sans abonnement), il ne faut pas s'attendre à des miracles. Si Motorola annonce un écran HD, il s'agit en réalité d'un affichage haute définition mais pas encore équivalent à celui de nos téléviseurs. Les couleurs sont bien retranscrites et regarder un film ou une série sur le Moto G n'est en rien une sinécure. En revanche, la réactivité de la touche tactile n'est pas au niveau des smartphones haut de gamme comme le Samsung Galaxy S4, le HTC One ou encore un iPhone 5s.



Un appareil photo d'appoint, pas plus. Ne jetez pas (encore) votre appareil photo, le capteur photo du Moto G n'est pas son point fort. Avec une résolution de 5 Mégapixels (au dos), le nouveau Motorola dépanne et fait le job lorsque la luminosité est suffisante. Mais difficile de se satisfaire des photos effectuées dès que la scène est un peu sombre. Souvent les clichés sont flous, il faut régulièrement s'y reprendre à plusieurs fois pour un résultat correct.

Des applications maison bien pensées. Contrairement aux modèles Nexus de Google, le Moto G intègre une sélection d'applications développées par Motorola. Par exemple, le mode "Assist" permet d'automatiser certaines actions répétées quotidiennement : mode silencieux aux heures de coucher ou en réunion, mode mains libres en voiture, etc. "Migrate" est une solution pour ne pas perdre de données au moment de changer de smartphone et enfin Radio FM est une application, comme son nom l'indique, pour écouter la radio. Ces trois applications sont préinstallées gratuitement et apportent une réelle plus-value à l'utilisation du smartphone.

16.12 930x450 Moto G

© Johann Duriez-Mise - Europe 1

Et la batterie ? C'est LA bonne nouvelle de ce modèle low-cost : malgré son prix, ce smartphone tient parfaitement la longueur et peut même subir une journée complète d'utilisation intensive sans avoir à se préoccuper de la charge. Une qualité rare chez les smartphones actuellement sur le marché.



Notre avis :

Les smartphones sont régulièrement cités parmi les cadeaux les plus désirés à Noël mais leur prix sans abonnement est souvent un frein. À 169 euros nu, le Moto G est un des meilleurs rapports qualité/prix du marché actuel et mérite amplement sa place sous le sapin. Seuls points à améliorer pour une éventuelle deuxième version : le poids trop élevé et l'absence de compatibilité avec la 4G. Pour le reste, il a (presque) tout bon.