L'hébergeur français OVH piraté

  • A
  • A
L'hébergeur français OVH piraté
@ REUTERS
Partagez sur :

INTERNET - Le fournisseur de sites Web a été victime d'une intrusion compromettant les données de tous ses clients.

L'INFO. L'hébergeur français OVH, qui fournit des sites internet à plus de 700.000 clients dans le monde, a annoncé lundi avoir été victime d'un hacker. Des informations confidentielles sont compromises et l'entreprise demande à ses clients de renouveler leur mot de passe.

Qu'est-ce qu'un hébergeur ? C'est une société qui met à disposition des internautes des sites Web. Pour cela, OVH - qui signifie "On Vous Héberge" - laisse des milliers d'ordinateurs allumés 24 heures sur 24 et connectés à un réseau internet très haut débit afin d'assurer la maintenant de tous les sites hébergés. L'hébergeur met à disposition ses serveurs, les met à jour, les sécurise et peut également fournir une gestion des sites Web concernés. Dans le cas d'OVH, c'est donc la sécurité qui a été exposée.

Comment OVH a-t-il été piraté ? Octave Klaba, fondateur d'OVH, a publié un long message sur le site officiel de sa société dans lequel il explique ce piratage. Un hacker aurait réussi à se procurer le mot de passe d'un employé pour alors s'introduire dans le réseau privé virtuel d'OVH. Ce pirate a ensuite copié les informations des clients européens de la société.

C'est vraiment grave ? "Aucune information sur les cartes bancaires n'est stockée chez OVH. Les informations sur les cartes
 bancaires n'ont ni été consultées ni copiées", tente de rassurer le patron d'OVH dans son communiqué. Les données qui ont été volées sont les suivantes : nom, prénom, adresse, ville, pays, numéro de téléphone, numéro de fax, identifiant et surtout mot de passe du compte. Une fois de plus, Octave Klaba se veut rassurant sur ce dernier : "Il faut beaucoup de moyens techniques pour retrouver le mot de passe. Mais c'est possible". Le problème, c'est que les utilisateurs utilisent le plus souvent un même mot de passe pour plusieurs comptes (emails, réseaux sociaux, accès internet, etc.). Il est donc conseillé de changer tous ces mots de passe et en priorité celui de son compte OVH.

Excuses et dépôt de plainte. Désormais, les employés sont équipés d'un système de sécurité supplémentaire, une clé virtuelle qui change régulièrement et leur permet de prouver qu'ils travaillent bien pour OVH. "Nous n'avons pas été assez paranos et on passe désormais en mode parano supérieur", regrette Octave Klaba. Par ailleurs, une plainte a été déposée "au pénal auprès des autorités judiciaires", explique le communiqué.

>> À LIRE AUSSI : Comment Google veut tuer le piratage en ligne