Il vendait les secrets d’Apple : un an de prison

  • A
  • A
Il vendait les secrets d’Apple : un an de prison
@ REUTERS
Partagez sur :

UN VER DANS LA POMME - Paul Shin Devine, ancien manager du fabricant américain, a été condamné pour “fraudes”, “conspirations” et abus financiers”.

Vendre des secrets technologiques au plus offrant peut coûter cher aux États-Unis et cet ancien cadre d’Apple l’a compris à ses dépens. Paul Shin Devin, manager de la marque à la pomme arrêté en 2010, a été condamné la semaine passée à un an de prison ferme et 3,6 millions d’euros d’amende par la Cour fédérale de San José, en Californie. La marque lui reprochait d’avoir vendu, lors de ses voyages en Asie, des informations confidentielles sur les produits Apple contre des pots-de-vin.

>> LIRE AUSSI - Apple confirme un piratage chinois d’iCloud

Chargé des relations avec les fournisseurs. Paul Shin Devine était en charge des opérations entre Apple et ses fournisseurs asiatiques, entre 2005 et 2010. Durant ses déplacements, ce responsable américain aurait échangé des secrets industriels de son employeurs aux partenaires d’Apple, en échange de pots-de-vin sous la forme de petites sommes versées sur des comptes à l’étranger, au nom de son épouse. En tout, il aurait perçu un peu plus d’un million de dollars (environ 750.000 euros) en provenance de six industriels chinois, sud-coréens et singapouriens.

>> LIRE AUSSI - Apple veut court-circuiter les opérateurs mobiles

Une amende supérieure à ce que demandait Apple. Ces informations récoltées par Paul Shin Devine permettaient dans un second temps aux fournisseurs de négocier des accords de livraison de composants plus favorable, non seulement vis-à-vis d’Apple mais également pour les concurrents de l’entreprise californienne. Cette dernière avait requis une amende d’un million de dollars (750.000) pour un préjudice qu’elle estimait à 1,94 million d’euros. Mais la Cour fédérale de San José en a décidé autrement et a condamné l’ancien cadre américain à un pénalité bien supérieure : 4,5 millions de dollars soit près de 3,6 millions d’euros.