GTA V : chronique d'un succès assuré

  • A
  • A
GTA V : chronique d'un succès assuré
Partagez sur :

À peine sorti, GTA V vise les 25 millions de ventes. Voici pourquoi ce chiffre est plausible.

Le jeu de tous les records. Le jeu le plus attendu de l'année est enfin disponible depuis mardi dans tous les rayons, mais GTA V devrait encore faire parler de lui au cours des prochains mois. La super-production issue du studio Rockstar Games, disponible sur Xbox 360 et PS3, est déjà quasiment assurée d'être un carton. Europe1.fr a interrogé deux spécialistes et vous explique pourquoi.

>> À LIRE : JEUX VIDEO - On a testé GTA 5

Cinq ans d'attente. Il aura fallu attendre cinq longues années avant de goûter de nouveau aux joies d'un nouvel épisode de GTA. Même si GTA IV, paru en avril 2008, a connu deux épisodes complémentaires (The Lost and Damned en 2009 et The Ballad of Gay Tony en 2010), GTA V est le premier jeu complet depuis le quatrième épisode de cette série légendaire. Le studio Rockstar Games nage ainsi à contre-courant des grandes licences tels FIFA, Call of Duty ou encore Pokémon, qui sortent au moins un épisode par an. Une attente qui permet aux joueurs de "craquer" plus facilement : "ils savent que GTA V, qui offre de nombreuses heures de jeu, ne connaîtra pas de suite avant plusieurs années", explique Julien Inverno, journaliste qui a testé le jeu pour le site spécialisé GameBlog.fr.

Le jeu le plus cher de tous les temps. GTA V, c'est une super-production : sa conception a coûté 270 millions de dollars (environ 200 millions d'euros), ce qui en fait le jeu le plus cher de tous les temps. "À titre comparatif, le budget de GTA V est supérieur à celui d'Avatar, Pirates des Caraïbes 3 ou encore Spider Man 3, qui sont de véritables blockbusters", illustre Julien Inverno. Environ la moitié de ce budget est consacrée au marketing entourant la sortie du jeu : campagnes de publicité, événements de lancement et communication vis-à-vis de la presse distillée au compte-goutte. Mais le studio américain devrait largement rentrer dans ses frais : "le précédent opus s'est écoulé en cinq ans à plus de 25 millions d'exemplaires", soit une recette de près d'1,5 milliard de dollars (environ 1,1 milliard d'euros) rappelle Julien Inverno. Pour GTA V, les analystes tablent également sur 25 millions de jeux vendus, mais lors de sa seule première année de commercialisation.

Le meilleur des consoles actuelles. GTA V, c'est également un jeu techniquement très élaboré. "Le niveau de détail des graphismes est hallucinant. Ils ont eu cinq ans pour le peaufiner et on n'est pas déçu", constate Julien Inverno. "C'est lors des scènes en avion qu'on se rend compte du travail effectué : le paysage s'étend à perte de vue ave une précision bluffante", enchérit le journaliste spécialisé. Cela s'explique en partie par le fait que le jeu arrive au moment où les consoles sont mûres, donc exploitent toute leur puissance. Autre argument qui penche en faveur du succès de GTA V : le titre profite d'un parc de consoles déjà très étendu. Entre la PS3 (78 millions d'exemplaires vendus) et la Xbox 360 (76 millions), les deux plateformes sur lesquelles le jeu est disponible, cela fait près de 150 millions de consoles potentielles qui peuvent accueillir le jeu. "Imaginer qu'un détenteur de console sur cinq achètera le nouveau GTA (soit 25 millions d'exemplaires), ça me paraît pas aberrant", argue Olivier Mauco, auteur du livre GTA IV : l'envers du rêve américain.

--------------------------------------------------------------------------------------

>> À LIRE également sur Europe1.fr :

Les 5 nouveautés majeures de GTA V

GTA V : pas encore sorti, déjà en vente

GTA, un jeu vidéo hors la loi