Google+ peut-il inquiéter Facebook ? 

ZOOM - Le géant du Web revendique désormais la deuxième place du classement des réseaux sociaux.

L'info. Malgré une image de réseau fantôme, sur lequel les utilisateurs ne posteraient que très peu de publications, Google+ semble connaître - enfin - une montée en puissance. Une étude du cabinet TrendStream portant sur le mois de décembre 2012 place le réseau social du géant du Web en deuxième position, loin derrière Facebook toutefois. En troisième et quatrième positions se trouvent, au coude à coude, YouTube et Twitter. Google+ serait-il enfin lancé ?

Twitter dépassé. Google+ a connu des débuts peu encourageants. En août 2011, 83% des inscrits sur Google+ étaient inactifs. Autre statistique : en janvier 2012, l'utilisateur ne restait que 3,3 minutes par mois, en moyenne, sur Google+. Mais ce dernier a, semble-t-il, rapidement rattrapé son retard. Désormais, le réseau social compterait 343 millions d’inscrits se connectant au moins une fois par mois. Une progression qui permet à Google+ de dépasser Twitter (288 millions) et même de placer YouTube sur le podium (300 millions) en matière d'utilisateurs actifs.

Comment expliquer cet intérêt grandissant ? Cette étude ne se focalise que sur la fin d'année 2012 mais elle est révélatrice de la marge de progression de Google+. Le portail a su s'appuyer sur deux fondations très solides pour son développement : une intégration optimale dans l'univers Google (Documents, Actualités, YouTube, Gmail, Drive ou encore Agenda) et des applications mobiles de haute facture.

Qui a la plus grosse marge de progression ? Le temps passé sur Google+ est son principal point faible. À titre comparatif, les internautes restent en moyenne 3 heures par mois devant YouTube. En la matière, Facebook reste la référence : les inscrits au site de Mark Zuckerberg passent 6h45 par mois, en moyenne, sur le portail. C'est sur ce point que Google+ devra progresser dans les mois à venir s'il veut réellement concurrencer Facebook.

À LIRE AUSSI : Twitter vaut-il 9 milliards ?