Google au secours des victimes de Boston

  • A
  • A
Google au secours des victimes de Boston
@ REUTERS
Partagez sur :

ZOOM - Le géant du Web a mis en ligne un site dédié à la recherche de personnes victimes des explosions de Boston.

L'INFO. Quelques heures seulement après les explosions provoquées par deux bombes, lundi soir à l'arrivée du marathon de Boston, Google a mis en ligne un site spécialement dédié à la recherche de personnes concernées par le drame. Google Person Finder - c'est son nom - offre deux options : "Je recherche quelqu'un" ou "J'ai des informations  sur une personne". Un dispositif déjà expérimenté en 2010 à l'occasion du tremblement de terre qui avait secoué Haïti et réactivé notamment en 2011 lors du Tsunami qui avait frappé le Japon.

16.04 930x620 Google Person Finder

Comment fonctionne le site. Une page blanche, sobre, avec deux cadres de couleurs vert et bleu en son centre : c'est ainsi que se présente le site Google Person Finder consacré aux victimes des explosions au marathon de Boston. Que ce soit pour une recherche ou pour proposer des informations, l'internaute est invité à entrer le nom d'une personne recherchée. Le moteur de recherche dédié au drame propose alors une liste de personne liées à ce nom, précisant son adresse d'origine et son statut : "Quelqu'un a répertorié cette personne comme étant vivante", "Quelqu'un recherche des informations sur cette personne" ou "Quelqu'un a reporté cette personne comme étant recherchée".

En cliquant sur le nom d'une personne, une grande quantité d'informations peuvent être ajoutées par les internautes : statut de la recherche, photo, dernier lieu où a été vue la personne et même un champ "Avez-vous personnellement parlé à cette personne APRÈS le drame ?". Toutes ces informations sont accessibles à tous, en libre accès, et l'internaute peut fixer une date d'expiration pour ces données.

La page d'accueil de Google Person Finder annonce 5.100 personnes enregistrées par le service, sans préciser le nombre de victimes, de blessés ou de personnes retrouvées.

Que deviennent les informations après le drame ? Google affirme que les informations récoltées ne sont conservées que dans un "temps limité", mais ne précise pas la durée. "Après la situation de crise immédiate, une fois que des outils de communication "classiques" ont été mis en place, nous stoppons le service Google Person Finder et supprimons les informations en accord avec notre politique de données privées", assure le géant américain sur le site dédié au service.

> À LIRE AUSSI : Recherche en ligne : Google va revoir sa copie