Free : le blocage de la pub déjà retiré ?

  • A
  • A
Free : le blocage de la pub déjà retiré ?
Le blocage des publicités par Free a provoqué la grogne des internautes.@ REUTERS
Partagez sur :

3’ CHRONO - Le fournisseur d’accès à Internet aurait décidé de faire machine arrière, selon BFM.

>> L’info. Est-ce déjà la fin du système de blocage des publicités ? Free devrait le retirer de sa Freebox dimanche soir ou lundi, affirme en tout cas dans un message sur Twitter le journaliste de BFM TV Stéphane Soumier, accréditant une rumeur qui circule depuis quelques heures déjà. D'après l'Agence France-Presse, qui cite une source proche du dossier, le dispositif devrait être désamorcé "dans les jours qui viennent".



Aucune communication de Free. Prudence cependant. Depuis le début de cette affaire, il n’y a eu aucune confirmation officielle ni même aucune communication de la part de l’opérateur. Depuis jeudi, ni Xavier Niel, patron de Free, ni le service presse du fournisseur d’accès n’ont répondu aux sollicitations. Une intervention est logiquement attendue la semaine prochaine.

>> A lire aussi  : Free bride-t-il votre liberté ?

Free enseigne

© MAXPPP

La grogne des internautes. Seule certitude dans ce dossier : la décision de Free de bloquer les publicités, par défaut, via sa Freebox, a déclenché un vent de colère parmi les internautes. Si une grande partie d'entre eux reconnaît que l’idée est intéressante, le fait de l’imposer aux abonnés (l’option est activée par défaut depuis jeudi) sans en avertir les abonnés n’a pas plu à une grande majorité.

>> A lire aussi : Free bloque et agace

L’Arcep s’en mêle. Et la demande d’explications de l’Autorité de Régulation des communications électroniques et des postes (Arcep), vendredi, a encore accentué la pression sur Free : l’autorité souhaite en effet des explications sur “la finalité et les modalités détaillées du dispositif mis en place”. L’objectif est d’évaluer “la légalité de ce dispositif au regard du droit des communications électroniques”. Free n’a vraisemblablement pas souhaité s’exposer à d’éventuelles sanctions venant de l’Arcep. Même si, comme le confiait à Europe1.fr Marc Lamperierre, avocat spécialisé en droit des nouvelles technologies, il existe un “vide juridique” sur la décision de bloquer les publicités par Free directement depuis sa Box.

Le scénario qui se dessine : Free face à Google. Si le rétropédalage se confirme, voilà comment on pourrait analyser cette tentative de coup de force : Free aurait mis en place son dispositif de blocage des publicités pour ses abonnés à l’offre ADSL afin d’envoyer un message fort au géant du Web, Google. En guerre contre ce dernier depuis de longs mois, Free souhaite une participation des plus gros acteurs en ligne, dont Google fait partie, au financement des accès à Internet. En résumé, l’opérateur veut que Google subventionne une partie de l’abonnement Free (situé autour de 35 euros par mois). Et aurait, pour le faire changer d'avis, tenté un coup de poker. A Free désormais de s'expliquer.