Ventes de tablettes : le début de la fin ?

  • A
  • A
Ventes de tablettes : le début de la fin ?
Partagez sur :

ÉCRANS D'ARRÊT - Pour la première fois depuis la sortie du premier iPad, les ventes de tablettes reculent. Inquiétant ?

Depuis plusieurs mois, la croissance des ventes de tablettes s'amenuise. Pire : les ventes de tablettes ont reculé à l'occasion du dernier trimestre 2014, d'après l'institut IDC, période pourtant censée être pa plus prolifique avec l'approche des fêtes. Faut-il y voir un déclin inexorable ?

> Les "phablettes" cannibalisent les ventes de tablettes. C'est un fait : les écrans des smartphones sont de plus en plus grands, grignotant des parts de marché aux tablettes. Dernière confirmation de cette tendance : à l'occasion de la publication de ses derniers résultats, Apple a affiché des ventes records de ses nouveaux smartphones aux écrans plus grands (iPhone 6 et 6 Plus), quand les iPad Air et iPad mini affichaient un net recul (-17,4%). Même constat chez le numéro un mondial de la téléphonie mobile Samsung, qui a présenté une baisse de 18,4% de ses ventes de tablettes.

>> LIRE AUSSI - iPhone au top, iPad à la peine : les résultats records d'Apple

Seule exception, le Chinois Lenovo, qui tire son épingle du jeu. Avec 3,7 millions d'exemplaires écoulés, le désormais n°3 mondial est un des seuls constructeurs à progresser sur le secteur (+9,1%).

> Un cycle de renouvellement plus long que prévu. L'une des erreurs stratégiques des constructeurs (sans exception), lorsqu'ils se sont lancés à l'assaut du marché des tablettes, a été de croire que les utilisateurs achèteraient autant de tablettes que de smartphones. Ce n'est pas le cas, notamment parce qu'on remplace moins souvent sa tablette que son smartphone. Nos téléphones intelligents vieillissent plus vite car on les utilise plus souvent et que leur batterie "meurt" plus rapidement. "Aux débuts du marché des tablettes, les cycles de vie des terminaux étaient attendus comme identiques à ceux des smartphones, avec un renouvellement tous les deux à trois ans. Or, de nombreux possesseurs de tablettes conservent leurs terminaux durant plus de trois ans", confirme Ryan Reith d’IDC.

> L'ordinateur n'est pas (encore) mort. Encore un point sur lequel les analystes se sont trompés au moment de la sortie de l'iPad, en 2010. Non, la tablette d'Apple et le marché qu'elle a créé n'a pas vampirisé les ventes de PC. Les ordinateurs se sont certes moins vendus ces dernières années mais le secteur semble reprendre du poil de la bête : l'institut IDC a revu ses chiffres sur la baisse des ventes d'ordinateurs, passant de 3,7% à 2,7% sur l'année 2014.

>> LIRE AUSSI - Et si Apple faisait renaître le stylet pour ses tablettes ?

Confirmation dans les derniers résultats d'Apple : il s'est écoulé 5,5 millions de Mac (les ordinateurs de la marque à la pomme) sur le dernier trimestre de l'année passée, soit près d'un million d'exemplaires supplémentaires par rapport à la même période en 2013. Google investit également de plus en plus dans le secteur via sa gamme d'ordinateur Chromebooks, tandis que Microsoft mise beaucoup sur Windows 10, attendu dans le courant de l'année 2015, pour faire décoller les ventes des terminaux hybrides, entre tablettes et PC.