Facebook veut connecter l'Afrique avec 11.000 drones

  • A
  • A
Facebook veut connecter l'Afrique avec 11.000 drones
Partagez sur :

Le réseau social lorgnerait une start-up spécialisée dans les drones géants faisant office d'antennes-relais volantes.

Facebook pour tous, partout ? C'est un projet un peu fou qui tient particulièrement à cœur à Mark Zuckerberg. Pour être "ami Facebook" avec la terre entière, le patron du réseau social envisage de racheter un spécialiste des drones, a affirmé mardi le site spécialisé TechCrunch. Des drones, pour quoi faire ? Pour transformer ces robots volants en satellites miniatures et ainsi connecter les pays émergents à Internet. Et à Facebook, bien entendu.

Des drones pour connecter l'Afrique. Mark Zuckerberg est partie prenante du programme "Internet.org", qui entend connecter les cinq milliards d'être humains privés d'Internet. Pour mener à bien cette mission, l'homme au sweat à capuche pourrait faire l'acquisition de Titan Aerospace, qui conçoit des drones autonomes de 50 mètres d'envergure (quasiment celle d'un avion de ligne Airbus A330) pouvant atteindre une altitude de 20 kilomètres et voler à 160 km/h. Ces robots volants serviraient de satellites pour relayer Internet auprès de zones reculées. Avec pour objectif de proposer une connexion aux pays émergents qui n'ont pas encore développé d'antennes réseaux.

Une opération à 60 millions. D'après le portail américain TechCrunch, Mark Zuckerberg serait prêt à mettre 60 millions de dollars (environ 43,7 millions d'euros) sur la table pour s'offre Titan Aerospace. Avec cet argent, l'entreprise pourrait construire 11.000 drones dont la première mission serait de connecter l'Afrique. Un projet qui n'est pas sans rappeler "Project Loon", une initiative de Google pour connecter le monde entier grâce à des ballons gonflables faisant office d'antennes-relais. Lancé en juin 2013, l'expérimentation de Google peut être suivie en ligne, où des centaines de ballons parcourent actuellement le 40e parallèle, au large de la Nouvelle Zélande. 

sur le même sujet, sujet,

INTERNATIONAL - Facebook bientôt autorisé en Iran ?

ACQUISITION - WhatsApp : 19 milliards, "pas cher payé" pour Facebook

WEB - Transsexuel, intersexuel... Facebook vous donne le choix

POLITIQUE - L'Internet européen, le coup de bluff de Merkel et Hollande