Et si votre smartphone consommait plus qu'un frigo

  • A
  • A
Et si votre smartphone consommait plus qu'un frigo
Un rapport rédigé par un expert américain souligne l'aspect énergivore des smartphones.@ Reuters
Partagez sur :

Un rapport rédigé par un expert américain souligne l'aspect énergivore des smartphones.

L’INFO. Aussi surprenant que cela puisse paraître, un smartphone pourrait se révéler plus vorace en électricité qu’un réfrigérateur. C’est ce qui ressort d’un rapport rédigé par le physicien américain Mark Mills, par ailleurs patron de Digital Power Group, un cabinet de conseil en énergie et technologie, dont les conclusions ont été relayées cette semaine par le magazine Time.

De multiples raisons. Selon Mark Mills, un iPhone consomme en effet en moyenne 361 kilo Watt-heure par an, contre 322 pour un réfrigérateur classique. Car, utilisé au maximum de ses capacités, un téléphone intelligent nécessite beaucoup d’énergie pour charger la batterie, se connecter en mode WiFi ou échanger des données via des applications.

Les TIC pointées du doigt. Plus globalement, Mark Mills prétend que 10% de la consommation énergétique mondiale est engloutie par les technologies de l’information et de la communication. Au total, ces dernières consomment 1.500 térawatt-heure par an, l’équivalent du  courant produit par l’Allemagne et le Japon chaque année.

Certains ont des doutes. Le rapport de Mark Mills inspire toutefois le scepticisme chez certains spécialistes. Ainsi, comme le souligne le site Tom’s Guide, un organisme australien, le CEET, conteste les chiffres du chercheur américain. Pour le centre de l’efficacité énergétique des communications de Melbourne, un giga-octet de donnée mobile représente 2 KW/h de consommation énergétique, et non 19 KWh, comme l’indique Mark Mills. En se basant cette estimation, l’organisme australien indique que la consommation annuelle d’un smartphone ne s’élève plus qu’à 36 kWh par an, un chiffre bien en-deça des 322 KWh du frigo.