Des bornes pour livrer des cartes SIM en 3 minutes

  • A
  • A
Des bornes pour livrer des cartes SIM en 3 minutes
Partagez sur :

TÉLÉPHONE EXPRESS - Free lance des distributeurs interactifs qui permettent de distribuer des abonnements mobiles en un temps record.

L'INFO. Souscrire un abonnement mobile et passer son premier coup de fil avec sa nouvelle carte SIM ne prendra désormais pas plus de trois minutes. C'est en tout cas la promesse faite par Free Mobile qui a annoncé jeudi le déploiement de bornes interactives permettant la souscription et la distribution automatique de cartes SIM dans un réseau de maisons de la presse. Une première.

3 minutes, carte SIM comprise. Dotée d'un écran tactile, la borne propose de choisir parmi les deux offres de l'opérateur : 2 euros par mois ou 19,99 euros par mois. Il s'agit de compléter l'inscription en rentrant ses renseignements d'identité personnels puis la carte SIM sort dans un emplacement dédié. Il n'y a plus alors qu'à glisser le petit bout de plastique dans son téléphone (qui doit être débloqué) et la ligne est active.

Déjà 10 bornes installées. Au lancement de cette opération, Free a confié à Europe1.fr que dix bornes étaient déjà mises en place à Paris (dans les 12e et 19e arrondissements), Marseille, Nantes, Toulouse et Clermont-Ferrand. Et plusieurs centaines de ces machines vont être installées dans les mois à venir via le réseau "Maison de la Presse et Mag Presse et d'autres enseignes de proximité", assure le communiqué de l'entreprise dirigée par Xavier Niel.

10.04 930x400 Borne Free Mobile

L'objectif : continuer à recruter des abonnés. Ce nouveau réseau de distribution vise à diversifier les possibilités de souscription à Free Mobile. Car l'opérateur ne compte qu'une trentaine de boutiques physiques dans l'Hexagone, quand Orange en affiche 1.200. Au mois de mars, Free Mobile comptait 8 millions d'abonnés mobiles, continuant à grignoter des parts de marché à ses concurrents. En attendant la validation du rachat de SFR par Numericable par l'autorité de la concurrence, Free Mobile est quatrième opérateur en France, juste derrière Bouygues Telecom (11 millions d'abonnés), principale victime de son arrivée sur le marché en 2012. Les deux meilleurs ennemis seraient par ailleurs en discussion autour d'un rapprochement estimé entre 5 et 8 milliards d'euros.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

Free négocie l'achat de Bouygues Telecom

SFR-Numericable : ce qui va changer pour vous

Europe : la fin du roaming pour 2015 ?

X. Niel : "Google et la NASA sont venus draguer les élèves de l'école '42'"