Cybercriminalité : 4 smartphones sur 10 visés

  • A
  • A
Cybercriminalité : 4 smartphones sur 10 visés
@ MAXPPP
Partagez sur :

EXCLU E1 - Les détenteurs de téléphones ne sont pas assez prudents : c'est la conclusion d'une étude.

L'INFO. Les attaques informatiques contre les ordinateurs sont moins fréquentes. Bonne nouvelle ? Non, les actes de piratage se concentrent désormais sur les téléphones portables. Les attaques informatiques ciblant les téléphones "intelligents" se multiplient et les Français ne sont pas moins exposés que les autres utilisateurs. C'est le résultat d'une étude publiée mercredi par le spécialiste de la sécurité informatique Norton et qu'Europe1.fr s'est procurée. Quels sont les risques ? Qui sont les internautes les plus ciblés ? Quelles sont les bonnes pratiques à adopter ?

>> À LIRE AUSSI :  99% des smartphones Android menacés ?

4 smartphones sur 10 attaqués. Le chiffre est impressionnant : 41% des utilisateurs de smartphones ont été victimes d'actes de cybercriminalité au cours des 12 derniers mois, estime Norton. Ces appareils n'ont pas été systématiquement victimes d'un virus, mais les données qu'ils comportent (emails, contacts, SMS ou encore les photos) ont été accessibles lors de cette période. À titre comparatif, ce chiffre est de 38% dans le monde et de seulement 28% en Europe. La France fait donc figure de mauvais élève en matière de protection des smartphones et l'étude met en lumière l'ignorance des Tricolores dans les solutions de sécurités mobiles : 6 Français sur 10 ne savent pas qu'il existe des équivalents aux logiciels antivirus adaptés aux smartphones.

La cybercriminalité coûte cher. Lors des 12 derniers mois, les attaques informatiques (sur ordinateurs et appareils mobiles) ont coûté, en moyenne, 144,7 euros par utilisateur. Un chiffre cependant en baisse (247 euros l'an passé) et surtout inférieur au coût mondial : 220 euros en moyenne. En tout, depuis le dernier rapport annuel Norton, publié en septembre 2012, la cybercriminalité a coûté près de 740 millions d'euros en France et pas moins de 83 milliards d'euros dans le monde sur l'année passée.

Quelles sont les bonnes pratiques ? Cela peut paraître évident, mais pour Laurent Heslaut, spécialiste en charge de la stratégie sécurité chez Norton, le premier conseil à adopter est d'"être vigilant : par exemple quand vous recevez une offre mirobolante par mail, réfléchissez ! En règle générale, quand c'est trop beau pour être vrai, c'est tout simplement trop beau pour être vrai…". Pour le reste, voici quelques règles simples à observer :

• Mettre un mot de passe sur son smartphone : un Français sur 2 n'a pas encore configuré de mot de passe sur son appareil mobile. Sur iPhone par exemple, voici comment ajouter un mot de passe : dans le menu Réglages, cliquer sur Général puis Verrouillage par code.

• Se méfier des réseaux WiFi publics gratuits : éviter de consulter ses emails, ses comptes bancaires ou encore des documents sensibles.

• Toujours se déconnecter des réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Google+, etc.) en quittant un ordinateur qui n'est pas le sien. Sur iPhone, pour se déconnecter de l'application Facebook, il faut cliquer sur l'onglet situé tout en bas à droite de l'application, puis cocher "Déconnexion" tout en bas de la page. Pour l'application Twitter, cela se passe dans l'onglet "Moi", puis cocher le logo des réglages symbolisé par un écrou gris. Il ne reste plus qu'à sélectionner "Se déconnecter".

• Installer une solution de sécurité (payante ou gratuite).

Voici l'étude complète publiée par Norton, qui propose logiquement une solution de protection pour les smartphones :