Comment Sony a testé en secret sa future montre connectée

  • A
  • A
Comment Sony a testé en secret sa future montre connectée
Partagez sur :

À LA BONNE HEURE - Le géant nippon a lancé une levée de fonds en ligne, sans mentionner une seule fois sa marque. Objectif atteint : le bracelet connecté verra bien le jour.

Comment être certain qu'un produit rencontrera son public grâce à sa technologie et non à la marque qui le soutient ? C'est la question à laquelle Sony a voulu répondre avec son dernier projet. Le géant nippon a testé l'intérêt de sa future montre connectée, pour l'instant référencée comme "FES Watch", en lançant une campagne de financement participatif en ligne. Sauf qu'aucune mention de la marque Sony n'était affichée, de telle sorte que la firme japonaise a pu évaluer l'engouement réel du produit.

Écran flexible et encre électronique. Si Sony a souhaité jouer la carte du secret, c'est parce que la marque mise beaucoup sur cet accessoire connecté. Il ne s'agit en effet pas d'une montre connectée comme les autres (Sony a déjà commercialisé plusieurs modèles depuis 2013), mais d'un bracelet flexible doté d'un écran "e-ink", l'encre électronique qui équipe déjà certaines liseuses électroniques comme la Kindle d'Amazon. L'intérêt d'une telle technologie ? Elle est bien moins gourmande en énergie et peut donc tenir plusieurs jours sans être rechargée, au contraire de ce que la concurrence propose actuellement. Autre atout du prototype de Sony : il sera possible de changer à loisir l'apparence du bracelet et de son écran, de telle sorte qu'une trentaine de looks différents pourront être adoptés par le porteur.



Objectif atteint. Le pari de Sony est en passe d'être gagné : révélé par Bloomberg, le concept de la FES Watch visait une levée de 13.500 euros via la participation des internautes. C'est finalement 23.000 euros qui ont été apportés et la montre connectée de Sony devrait cibler le monde de la mode, un peu comme l'Apple Watch attendue pour le début de l'année 2015. Pour s'offrir la FES Watch, il faudra cependant attendre le mois de mai prochain.