CES 2015 : Cinq innovations françaises à la loupe

  • A
  • A
CES 2015 : Cinq innovations françaises à la loupe
@ Europe1 / Johann Duriez-Mise
Partagez sur :

SÉLECTION - Europe 1 a parcouru les stands des entreprises tricolores au salon de l’électronique, pour n’en garder que le meilleur.

Chaque année, au salon mondial de l’électronique CES, qui se déroule début janvier à Las Vegas, les entreprises technologiques du monde entier rivalisent d’ingéniosité pour faire la démonstration de leur capacité à innover. Cette année, la France a frappé fort avec un contingent de 120 entreprises dont une soixantaine de start-ups, appuyées par la visite des ministres Emmanuel Macron (Économie) et Axelle Lemaire (Numérique). Europe 1 a parcouru les allées du salon pour dénicher les trouvailles tricolores qui feront parler d’elles dans les mois à venir.

>> LIRE AUSSI - Macron en VRP de la French Tech à Las Vegas

> Parrot Zik Sport, le casque ultime pour les sportifs. L’entreprise française dirigée par Henri Seydoux est surtout connue pour ses drones de loisirs mais elle est également spécialisée dans l’audio : après un casque haut de gamme sans fil, c’est un nouveau modèle de casque qu’a officialisé Parrot au CES avec le Zik Sport. Il s’agit d’un accessoire destinés aux sportifs, plus particulièrement aux amateurs de course à pied, qui mesure l’activité cardiaque, la cadence de pas, le temps de contact au sol et même l’oscillation verticale, pour calculer la dynamique de course. Bref, un concentré de technologies qui possède l’avantage d’être très léger (70 grammes) mais dont le prix reste inconnu, tout comme sa date de commercialisation.



Parrot Zik Sport, le casque connecté pour les...par Europe1fr

> Awox, les ampoules à tout faire. Awox n’est pas vraiment une start-up puisqu’il développe des ampoules connectées depuis de longs mois. Cette fois, le Français, qui a racheté le spécialiste des enceintes très haut de gamme Cabasse l’an passé, ajoute une nouvelle palette à ses accessoires lumineux. Outre leur fonction principale d’éclairage, la CamLight intègre une caméra de surveillance tandis que la SafeLight est elle dotée d’un détecteur de fumée. Et via Bluetooth, on peut commander ces ampoules futuristes à l’aide de son smartphone, le tout pour moins de 50 euros l’unité (attendu pour le deuxième trimestre 2015). Lumineux !

07.01 1280x640 Awox Ampoule Connectée

> Citizen Sciences, le t-shirt connecté. Après les bracelets et les montres connectées, les vêtements commencent à leur tour à intégrer des capteurs de toutes sortes. La société française Citizen Sciences est spécialisée dans les textiles connectés depuis 2008. Leur produit phare, le D-Shirt (Digital T-shirt), intègre notamment une puce GPS pour la géolocalisation, un électrocardiogramme, un altimètre ou encore un accéléromètre. L’objectif est de collecter un maximum de données pour améliorer les performances des coureurs réguliers. Il n’est pas encore commercialisé mais la marque Asics a déjà passé un partenariat pour le fabriquer à grande échelle dans les mois à venir. Cerise sur le gâteau, il se lave à la machine !

> Connected Cycle, la première pédale connectée. Autre trouvaille originale, la Connected Cycle est la première pédale intégrant des capteurs. À quoi ça sert ? On peut tout d’abord géolocaliser son vélo en cas de perte ou de vol, il est possible de mesurer la distance et même le nombre de calories brulées à chaque trajet grâce aux informations envoyées vers un smartphone. La Connected Cycle peut même détecter lorsqu’on tente de voler votre vélo et vous alerter sur votre téléphone. La société n’en est encore qu’au stade du développement et ne connaît encore ni le prix ni la disponibilité de son produit futuriste mais voilà qui devrait intéresser les amateurs de deux roues.

>> LIRE AUSSI - Withings Activité Pop : la star française des montres connectées

> Camera 360°, la caméra embarquée du futur. Si GoPro est la référence des caméras sportives embarquées, la Giroptic 360Cam pourrait bien s’imposer comme la GoPro du futur. Car ce drôle d’objet qui ressemble à une grosse salière intègre trois caméras capables de filmer un environnement à 360° pour saisir une scène entière. Et comme Google vient d’annoncer une fonctionnalité permettant de lire ce type de vidéos un peu particulières, dans lesquels il faut naviguer avec la souris, elles seront bientôt visibles sur YouTube. Outre le sport, on peut également imaginer un intérêt pour les visites de monuments ou encore pour la télésurveillance. Un accessoire que l’on peut déjà s’offrir pour 499 euros.